Crise migratoire – Lettre ouverte aux dirigeants européens

Lettre ouverte aux dirigeants européennes pour une politique migratoire humaniste et commune. Écrite en 2015, elle demeure hélas d'actualité…

http://lavoixdunejeune.blog.lemonde.fr/2017/04/17/crise-migratoire-lettre-ouverte-aux-dirigeants-europeens/

Mesdames, Messieurs les Dirigeants Européens,

Du haut de mes quinze ans, je voudrais vous lancer un appel à la mise en place d’une « real politique » commune face à la crise des migrants, en prenant véritablement vos responsabilités.

Vous connaissez parfaitement les causes de cette crise migratoire de grande ampleur qui était prévisible.

Ne fermez pas vos frontières à ces hommes, ces femmes et ces enfants qui gagnent l’Europe à leurs risques et périls, à la recherche de la paix, et d’une situation sociale digne de l’être humain.

Installer des murs de la honte au prix de sommes astronomiques ne sera aucunement une solution au problème : il ne fera que le déplacer pour réserver le pire plus tard ! D’autant plus que des passeurs voient en ces murs de la honte leurs poules aux œufs d’or ! On pourrait croire que vous vous rendez ainsi complices de trafics humains, Mesdames, Messieurs les Dirigeants Européens !

Pourquoi diable cette manie de fermer ses frontières ? Avez-vous peur… de ne pas être réélus ? Vous nous renvoyez aux heures les plus sombres de notre histoire !

Sachez que la Terre n’appartient pas à l’Homme, c’est l’Homme qui appartient à la Terre !

Force est de constater hélas, que l’Europe est rongée par le racisme et la xénophobie, tant que certains d’entre vous rechignent à accueillir les migrants, ou encore tentent de se dédouaner en optant pour l’accueil d’un nombre dérisoire de migrants à la recherche d’une terre de paix, et d’un espace socialement et économiquement viable.

Cette crise migratoire est exploitée par des partis national-populistes qui gagnent des voix en réveillant les vieilles peurs, la haine et la perversité des gens. De plus, selon des analyses telles celles des Nations Unies et de Human Right Watch, dans certains pays européens, les migrants sont victimes de graves violations de leurs droits et sont traités pis que des animaux !

Nombreuses sont les fois où nous pouvons entendre des discours hitlériens prononcés par vos politiques et certains civils qui boivent leurs paroles fielleuses. Des attitudes racistes sont livrées en toute liberté sur Internet et durant des manifestations. De plus, on assiste à des brutalités et tortures policières envers les migrants qui ont fui la guerre, la pauvreté, et l’oppression ! Car oui, les migrants sont victimes de ce que l’on appelle des ratonnades !

Non ! Leur statut de migrant ne justifie point ces traitements abjects ! Avant d’être des « clandestins » forcés de surcroît, ces immigrants sont avant tout des êtres humains. N’oubliez pas que les immigrés deviennent des acteurs économiques dans leur pays d’accueil.

Las, est de constater que ces discriminations envers les migrants sont purement et simplement liées à l’égoïsme et au racisme. Si ces migrants étaient en provenance de régions occidentales comme l’Ukraine, seraient-ils victimes de racisme ? Les chances sont faibles. Les paroles venimeuses proférées par certains membres de la classe politique le prouvent…

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.