Être ouïghour

https://lavoixdunejeune.wordpress.com/2019/12/20/etre-ouighour/

Emmurés dans un terrier de fer,

Des êtres macèrent dans une turbulence visqueuse,

Dans l’expectative d’un futur noyé dans un néant.

 

Au mitan des aboiements pullulant dans un aréopage de damnés,

Dans l’expiation d’un forfait artificieux,

Les êtres ingurgitent le sirop amer du silence veule,

Suffoquent sous le voile des intérêts partisans

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.