Système 19

De l'ennui par beau temps.

Elle avait du mal à comprendre comment il était possible de rester entièrement comme d'habitude, je veux dire existentiellement comme d'habitude, par les temps qui courraient : polyamoureux, nymphos ou prétendant au trône de l'affranchissement et de la liberté de subversion : juste un autre terme pour consommation des humains les uns par les autres sous des prétextes fabriqués. Même derrière le masque du féminisme, du vampirisme, du X, du rêve... etc. A prétendre qu'on pouvait être différent et qu'on avait la clef, alors que le fil du monde s'était défait, détricotant sa propre intégrité.

Mais bon, ça faisait partie de la résilience de son espèce : l'atavisme du narcissisme, des combats feints, de la séduction mâle/femelle. Après tout, tout le monde n'était pas une réfugiée russe au coeur d'obsidienne comme la protégée de son père.

Tout le monde ne rêvait pas de datcha sentant le bois frais au bord de rivières impétueuses. Ou plutôt si, tout le monde en rêvait, mais personne ne quittait sa bien artificielle prison d'urbanité, rendue sexy à coup de coup de pinceaux Farrow&ball et de basilic en pot plus deux trois succulentes.

Ainsi sont-ils, ainsi soient-ils.  

Elle déambulait en chemise d'homme au bord de la piscine vide. Nadia, la réfugiée russe, avait qualifié son roman d'existentialiste, mais les références en philosophie la laissaient toujours un peu offensée parce que les vérités sur la vie on les découvrait en la vivant et pas dans les Essais de Montaigne. Bon, c'était un compliment. Elle ne devait pas se montrer bégueule. A ce terme, elle se prit à rire toute seule. Un terme très drôle : bégueule. Un peu année 60. Brigitte Bardot presque. Brigitte Bardot dans le Mépris. "Non mais ne sois pas bégueule". 

Le soleil réchauffait la céramique bleue des carreaux de la piscine. Une odeur de barbecue émanait de l'autre côté de la maison qui lui fit venir l'eau à la bouche. Bientôt, ce serait presque fini. Les gens pourraient ressortir, vérifier qu'ils n'avaient bien pas changé malgré les injonctions d'Aurélien Barreau et de Juliette Binoche. Les polémiques succéderaient aux polémiques qui succéderaient aux polémiques. 

V. rencontrerait enfin sa partenaire virtuelle. Serait-il déçu par sa chair molle de nympho? son cynisme de business girl du XXX soft ?

Elle était vaguement intéressée par la question. En attendant, elle, elle espérait vivement que B. , l'ami de V. le plus intéressant, un mec qui bossait pour les services spéciaux, la recontacterait comme il le lui avait promis lorsqu'ils s'étaient vus de l'autre côté du fleuve et qu'il lui avait rendu son roman sans avoir eu le temps de le lire. "Pour un café", avec un sourire sans commentaire. Un mec qui n'en disait jamais trop, mais qui en vivait long. Ca se sentait à sa présence : entre la discrétion et la force. L'exact contraire de V.

Il fallait bien se mettre des envies dans le viseur, dans l'éclatante lumière de midi. Sur ce, elle rentra, pieds nus, dans la maison, à la recherche d'un baby whisky et d'une paire de jumelles.

Observer les oiseaux.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.