L’imminente sortie du très attendu iPhone 12 en France

Pour Apple, la rentrée ne concerne pas seulement les élèves et le retour au bureau. En effet, le mois de septembre est, pour la firme, un événement phare en matière de téléphonie. En même temps que la 5G fait parler d’elle, Apple fait le buzz en présentant ses derniers smartphones. L’iPhone 12, tout comme la 5G, semble être au coeur des discussions des futurs utilisateurs.

Depuis déjà de longs mois, la 5G fait débat et s’impose sur les smartphones dernière génération. Prévue pour cette fin 2020, la 5G est aussi attendue que controversée. En effet, certains s’interrogent sur l’impact environnemental et sanitaire de la cinquième génération de réseau mobile. Pour d’autres, la 5G semble être indispensable compte tenu de l’évolution des usages et des avantages qu’elle pourra apporter à de nombreux secteurs d’activités. Pour Xavier Niel, elle serait ainsi “essentielle” pour mieux gérer la sécurité routière, l’énergie et la logistique. Pour le patron d’lliad, la pollution vient surtout du renouvellement trop fréquent des smartphones et notre manière de consommer. Évolution nécessaire ou changement superficiel purement motivé par des enjeux économiques, comment appréhender la 5G ?

Au coeur de nombreux débats concernant, entre autres, l’empreinte écologique du numérique, la keynote d’Apple a eu lieu le 13 octobre dernier. Une présentation principalement axée sur le tant attendu iPhone 12 et le HomePod mini. Pourtant, lors de sa présentation annuelle début septembre, Apple n’a pas présenté de smartphone. Il était ici question de déployer des nouveautés telles que l’Apple Watch 6 ou encore l’iPadAir 2020. L’absence de l’iPhone a été fortement remarquée lors de la keynote de septembre. Pourquoi une telle prise de position de la part d’Apple ? La firme a évoqué une sortie retardée avec en cause la pandémie de coronavirus à travers le monde qui sévit depuis le début de l’année. La firme a t-elle été affaiblie par la covid-19 comme un grand nombre d’entreprises à ce jour ? Apple maintient que son développement reste solide. Par ailleurs, l’absence remarquée de l’iPhone début septembre a permis à la firme de Cupertino de susciter encore un peu plus d’engouement autour de son dernier smartphone. Dès lors, le 13 octobre est apparu comme une date fatidique.

Une dizaine de jours après la présentation du nouvel iPhone 12, quels sont les enseignements à tirer de la keynote d’Apple ? Lors de sa keynote, Apple a vu les choses en grand en présentant quatres nouveaux modèles. Ainsi, l’iPhone 12 se décline en une gamme complète : l’iPhone 12 Pro Max, l’iPhone 12 Pro, l’iPhone 12 et l’iPhone 12 mini. L’ensemble de cette nouvelle gamme embarque iOS 14. Alors que pour l’iPhone 11 Apple proposait son smartphone en trois modèles, quatre déclinaisons sont désormais disponibles. Apple propose ainsi quatre modèles compatibles 5G, dont deux modèles classiques et deux éditions “Pro”. Au programme, les amateurs de phablettes peuvent profiter d’un grand format avec l’iPhone 12 Pro Max. Ceux qui sont davantage attirés par les appareils au format plus compact peuvent également trouver chaussure à leur pied avec l’iPhone 12 mini. Plutôt que réduire son offre, Apple vise donc de nouveaux segments du marchés des smartphones avec un iPhone 12 mini qui n’en a que la taille.

Au niveau des fiches techniques, la firme de Cupertino propose désormais des écrans plus résistant avec la technologie Céramic Shield. Il est question de cristaux de nano-céramique dans le verre qui rendent les écrans quatre fois plus résistants aux chutes. Côté photo, des améliorations ont également été apportées. Une meilleure qualité d’image est également à noter sur l’iPhone Pro et son écran Super Rétina XDR. Pour sa nouvelle gamme, Apple a également décidé d’offrir plus d’autonomie sur les modèles avec une recharge rapide de 50% en moins de 30 minutes.

Quelles conclusions tirer des iPhone 12 d’Apple ? Avec des améliorations qui ne sont pas des révolutions, Apple a bel et bien renouvelé sa gamme de smartphones premium. Il reste que les smartphones proposés ne sont pas si différents que les iPhone 11 commercialisés il y a un an. Surfant sur la vague de la 5G et de l’engouement autour de ses smartphones, la pomme en a toutefois profité pour sortir, à prix d’or, quatre modèles. Les préoccupations environnementales et relatives au renouvellement trop fréquents des téléphones ne semblent donc pas être une priorité pour l’entreprise basée en Californie. En termes de tarifs, l’iPhone 12 Pro Max est proposé à partir de 1 259€. Concernant l’iPhone 12 Pro, il est accessible pour cent euros de moins avec un tarif de 1 259€. Concernant l’iPhone 12, il est affiché à partir de 909€. Plus grand que l’iphone SE (4,7 pouces), la version mini de l’iPhone 12 (5,4 pouces) est très clairement positionnée haut de gamme avec un prix d’appel de 809€. Non content de commercialiser quatre smartphones, Apple cumule donc les modèles premium sans proposer d’alternative plus accessible. Serait-ce le prix à payer pour la 5G ?

Outre des prix prohibitifs comme il en est coutumier, le mastodonte américain à réserver quelques surprises à ses inconditionnels. Pour les prix évoqués précédemment, il faut en effet se faire à l’idée de l’absence de chargeur au sein de la boîte tant convoitée. Si Apple propose quatre smartphones, plus que jamais auparavant lors d’une même keynote, la firme américaine souhaite en effet réduire son empreinte écologique, Pour ce faire, Apple a décidé de ne pas fournir de chargeur secteur mais simplement un cable usb-c, la finalité étant de réduire la taille de l’emballage. Nouveau modèle économique ou réelle prise de conscience de la part d’Apple ? Sur son site, le constructeur de smartphone indique “Dans le prolongement des efforts entrepris pour atteindre nos objectifs en matière environnementale, l’iPhone 11 est désormais livré sans adaptateur secteur. Veuillez utiliser l’adaptateur secteur Apple déjà en votre possession ou en acheter un séparément” Par ailleurs, Apple propose un adaptateur secteur vendu séparément au tarif de 25 euros au lieu de 35 euros sur le site de la firme. Bonne nouvelle pour les utilisateurs, les écouteurs sont toujours fournis selon une obligation légale en France.

Au delà des nouvelles caractéristiques et de l’absence de chargeur, iPhone 12 fait également débat vis à vis de la 5G. Depuis plusieurs semaines, certains se demandent si les derniers modèles sont bien compatibles en France. Une inquiétude qui a envahit certains médias suite à une différence notable entre les iPhones destinés au marché américains et ceux destinés au reste du monde, dont l’hexagone. En effet, les iPhones américains sont dotés d’une petite languette noire placée sur la tranche de l’appareil. Un détail absent sur les appareils destinés au marché français. Les iPhones seront-ils donc compatible avec le réseau mobile 5G en France ? Cette languette est conçue pour réceptionner et émettre des ondes millimétriques, une configuration dédiée à la 5G qui est uniquement disponible aux USA. En France, cette dernière ne sera pas disponible avant 2023 et la 5G à venir en France est d’un tout autre type : la 5G Sub-6. Quelle est la différence entre ces deux types de 5G ? Celle utilisée en France se positionne sur des ondes entre 3,4 et 3,8 GHz alors que la 5G millimétrique exploite des ondes aux alentours des 26 GHz. Pour rassurer les consommateurs, Apple affirme que l’iPhone 12 est bien compatible dans l’Hexagone. À ce jour, la vraie question est de savoir si les iPhone tout fraîchement dévoilés seront obsolètes lorsque les ondes millimétriques apparaîtront en France. Si tel était le cas, une nouvelle vague de changement de smartphones serait alors à prévoir. De quoi ajouter du grain à moudre aux opposants à la 5G.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.