j'ai connu une ère de prospérité

Les calculs mystérieux des administrations diverses et variées m'avaient accordé un minimum vieillesse suffisant : en plus, une toute petite retraite complémentaire, les allocations logement, et la première année, la CMU qui continuait à fonctionner.

800+110+220 = 1130 euros ! le pérou !

hélas, on m'a d'abbord retiré la CMU : 110 euros de mutuelle à payer... (et pas d'aide pour la payer, je suis trop riche)

puis on m'enlève 100 euros d'allocations logement...

je me suis sentie obligée de payer mon abonnement mediapart...

j'imagine qu'on va bientôt me faire payer des impôts...

bref, il faut recommencer à se restreindre sur la bouffe et sur tout, alors que j'avais commencé à faire des économies (c'est bien les économies, en cas de coup dur ou pour investir dans le domaine qui m'intéresse et me passionne  (le jardinage), ou pour racheter des trucs ménagers défaillants).

je me sens fatiguée.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.