Les juges pour enfants tirent la sonnette d'alarme.

Juge pour enfants : "Des mineurs en danger ne sont pas pris en charge avant un an et demi"

Le 5 novembre, les 15 juges des enfants de Bobigny, en banlieue parisienne, ont signé une tribune dans laquelle ils dénoncent le manque de moyens alloués à la justice des mineurs. L'une des signataires, Anaïs Agudo, explique à France 24 le sens de leur démarche.
"Il s’écoule jusqu’à dix huit mois entre l’audience au cours de laquelle la décision est prononcée par le juge des enfants et l’affectation du suivi à un éducateur", accusent les magistrats de la Seine-Saint-Denis. Selon eux, cette situation, provoquée par les restrictions budgétaires, aura des conséquences sur l'avenir en ne garantissant par une bonne protection des mineurs d'aujourd'hui.

"Des mineurs en danger ne sont pas pris en charge avant un an et demi"

Juge des enfants : "Des mineurs en danger ne sont pas pris en charge avant un an et demi" © FRANCE 24

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.