Ce néo-nazi que Le FN salarie en cachette.

Nouvelle révélation du Canard enchaîné. D'après l'hebdomadaire satirique, M. Chatillon est depuis le 2 novembre chargé de mission dans la campagne de Marine Le Pen pour 2.550 euros brut mensuels pour un mi-temps avec des fonctions de "coordinateur technique du print et du web".

capture-1

 

Nouvelle révélation du Canard enchaîné.
D'après l'hebdomadaire satirique, M. Chatillon est depuis le 2 novembre chargé de mission dans la campagne de Marine Le Pen pour 2.550 euros brut mensuels pour un mi-temps avec des fonctions de "coordinateur technique du print et du web".

Il dégage un tel parfum de soufre que beaucoup de cadres du Front national l'évitent autant que possible. Pourtant, Frédéric Chatillon, ami de Marine Le Pen, prestataire de ses campagnes depuis plusieurs années et accusé récemment d'antisémitisme par plusieurs témoignages, est salarié de la campagne présidentielle FN, a-t-il indiqué mardi 21 mars à l'AFP, confirmant une information du Canard enchaîné.

M.Chatillon reconnait avair été au GUD:

"Oui, je confirme", a dit à l'AFP l'ancien patron dans les années 1990 du Gud, syndicat étudiant "antisioniste" et "anticapitaliste" d'extrême droite. Un dirigeant du parti avait déjà dit à l'AFP que M. Chatillon était salarié de la campagne, mais d'autres sources frontistes confirmaient simplement sa présence quasi-quotidienne à L'Escale, le QG de campagne parisien de Marine Le Pen.

L'eurodéputé ex-FN Aymeric Chauprade l'accuse d'antisémitisme, voire de vouer une admiration au nazisme.

Dans un livre, Marine est au courant de tout… et un documentaire réalisé avec Mediapart et Marianne, l’ex-conseiller de Marine Le Pen explique que la candidate du FN « est tenue » par les anciens du GUD. « Si elle arrive au pouvoir, ces gens seront le pouvoir. »

Chauprade: les liaisons dangereuses du clan Chatillon © Mediapart

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.