Le décès de Johnny instrumentalisé par le pouvoir

Quelle duplicité de nos politiques depuis le décès de  Johnny Hallyday

 Quelle duplicité de nos politiques depuis le décès de  Johnny Hallyday qu'ils instrumentalisent au point de décider de funérailles nationales sur les champs Elysées, relayés par les médias qui  rivalisent  pour nous submerger de tous les superlatifs et parfois des poncifs. Sont-ils tous devenus des rockeurs ?  des amateurs inconditionnels de l'idole des jeunes et des moins jeunes...  Je n'étais pas pour ma part un grand fan de Johnny, mais, comme tout un chacun, je lui reconnaissais cette capacité de "showman" incomparable et puis convenons que son personnage  humain et attachant nous accompagne, pour les gens de ma génération nés dans les années quarante et cinquante, depuis près de 60 ans. Rendons lui l'hommage que cet artiste mérite en présentant ses meilleurs spectacles et ses films à la télévision, voire d'autres supports...Mais  arrêtons de le sanctifier telle une effigie religieuse pour servir les intérêts politiques de ceux incapables de fédérer les citoyens sur un projet progressiste et répondant aux grands enjeux environnementaux et social du XXI ème siècle.

Salut l'artiste

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.