Collusion, Prévarication en Eaux troubles.....

Elise LUCET sur France 2 dans Cash investigation du 13 mars 2018, nous informe des gros arrangements des distributeurs d'eau avec le SIAPP (organisme public qui gère l'ensemble de l'assainissement)

L'objectif est clair. Les 3 grands distributeurs qui bénéficient de la délégation de service public signées par les collectivités locales s'arrangent pour arrondir leurs bénéfices sans vraiment se soucier de ce que cela nous coûtent .... Veolia, Suez et Saur font du gras sur notre dos. Les collectivités locales (Mairies, agglos...) ne semblent pas vraiment, dans la plupart des cas,  surveiller et défendre l'intérêt général commun (fuites récurrentes et non traitées...)

Service public de l'assainissement francilien qui devrait normalement défendre l'intérêt général,  supervise les grands marchés publics de construction des stations d'assainissement pour la région parisienne est épinglé pour collusion, prévarication avec les filiales de construction des 3 distributeurs,  entorse au principe de concurrence non faussée par des méthodes pas vraiment orthodoxe, entente illicite. Je rappelle que c'est un argument de nos dirigeants, tant à l'Elysée qu'à Bruxelles pour justifier les privatisations....

On pourrait en rire si cela ne se traduisait pas par des factures colossales et gonflées artificiellement à une époque où nos élites nous demandent de faire des économies... et qui grèvent nos budgets personnels. Il faut savoir que la dernière station en ile de France a coûté en plusieurs tranches > 1 milliards d'€uros.

Espérons, sans naïveté,  que notre gouvernement, prompt à casser le statut des cheminots, le soit aussi pour remettre de l'ordre dans la  délégation de service public de la distribution, dans les appels d'offre des marchés publics pour l'assainissement de l'eau et pour limoger les prévaricateurs du SIAPP .

 (voir l'émission sur le site  de France 2)..... Edifiant

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.