Récidive 1938

Livre de Michaël FOESSEL (éditions PUF) à lire absolument pour éclairer et comprendre l'actualité politique, économique, sociétale Française et Mondiale..........

Quelques exemples ( extraits du livre) :

"Entre 1938 et 2018, il y a beaucoup plus qu'une assonance. Ces deux années  ont, entre autres, , en commun d'être séparées par une décennie d'une crise systémique du capitalisme...." (p166)

"Cette forme d'amnésie permet, en 1938, de rendre les mesures sociales du Front populaire responsables d'une situation économique qui s'ancre dans une crise infiniment plus profonde. On trouve bien aujourd'hui, des experts pour incriminer la loi des 35 heures dans la permanence du chômage de masse et la faiblesse de la croissance. Il est pourtant pas nécessaire d'être expert pour douter qu'une mesure, comme les 40 heures, promulguée ne juillet 1936 et vidée de son sens, explique le ratard économique et militaire de la France " (p166)

"L'impératif obsédant de "remettre la France au travail" a écrasé les imaginaires qui associent la politique à une forme quelconque de bonheur. Le travail pour le travail, la nation pour la nation, le budget pour le budget ou la France pour la France sont des formules si abstraitement creuses, et profitables à un si peu nombre, qu'elles n'entrent dans la tête des hommes que par la peur. Une clameur presque universelle s'élève dans la France de 1938 : la fête est finie ! La fête, bien sûr, c'était le Front populaire. Elle a coûté su cher et rapporté si peu. La répression des occupations d'usine, la fin de la semaine des deux dimanches et des grèves, les facilités au licenciement, mais aussi les mesures sur "la police des étrangers", l'accélération de la procédure de déchéance de nationalité, le report des élections législatives......" (p 163/164)

"Concernant la fonction publique, les décrets-lois annoncent une limitation   drastique du recrutement des fonctionnaire. " (p 88)

"cette année là, le mot "réforme" désigne toujours une baisse drastique des dépenses publiques et des prestations sociales;(p89)

"Comme la politique française de 1938  se fait par ordonnances et que le parlement ne se réunit pratiquement pas, le sort des étrangers se décide au ministère de l'intérieur "(p129)

"Tout  individu qui, par aide directe ou indirecte, aura facilité l'entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d'un étranger sera puni des peines....." (p129)

"Désormais la France ne connaît plus ni la droite ni la gauche, l'opposition des classes, l'esprit de désunion.Elle reconquis son identité nationale dans la remise au travail de tous."(p98)

..............  A LIRE  ET FAIRE  LIRE ABSOLUMENT pour comprendre la politique SARKOZIENNE, HOLLANDAISE ET MACRONIENNE  qui aboutit à l'enrichissement des plus riches au détriment des plus pauvres avec ce discours qu'hors du libéralisme point de salut.  Les "sans dents", les gens de rien n'ont qu'à bien se tenir.......

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.