mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 28 juil. 2016 28/7/2016 Édition de la mi-journée

Pourquoi je quitte Médiapart

Chers Tous, Chères Toutes : il y a un an et demie environ, j’ai ouvert un blog sur Médiapart, j’en suis aujourd’hui à 277 billets. Malgré le trafic considérable et le succès que me vaut cette activité auprès de mes collègues et amis, j’ai décidé de fermer mon blog sur Mdpt.

Chers Tous, Chères Toutes : il y a un an et demie environ, j’ai ouvert un blog sur Médiapart, j’en suis aujourd’hui à 277 billets. Malgré le trafic considérable et le succès que me vaut cette activité auprès de mes collègues et amis, j’ai décidé de fermer mon blog sur Mdpt.

En effet, au fil des mois, je me suis rendu compte que l’univers de Médiapart était essentiellement constitué de gauchistes nostalgiques, qui, certes, aiment la science, mais sont enclins à accepter bouche bée n’importe quelle critique pourvu seulement qu’elle soit orientée vers l’autre moitié (et plus) de la France.

Dans le même temps, si j’ai pu produire autant de billets, c’est aussi parce que l’absence de financement de mes recherches me laissait quelques loisirs. Aujourd’hui que, grâce à la politique volontariste de recherche du PRUMP, j’ai pu faire décoller mon activité scientifique, il devient plus difficile pour moi de trouver le temps de produire des billets intéressants à une cadence drainant un trafic acceptable vers ce site. C’est pourquoi, comme beaucoup l’ont noté, je me résume maintenant à quelques billets d’intervention, ou d’humeur, ayant une dimension politique parfois. Cependant, je ne saurais dans ce cas me limiter à des critiques orientées, satisfaisant le tropisme à-gauche-toute des lecteurs de Mediapart.

En particulier, mes derniers billets traitant de l’affaire DSK-Iacub m’ont valu des critiques acerbes de la part de mes lecteurs (souvent en privé), alors que dans le même temps, mes (nombreux) amis Strauss-Kahniens (souvent de droite d’ailleurs), les ont accueillis avec des soupirs de soulagement.

Je viens de ce fait de recevoir une proposition très alléchante du Huffington Post, qui me propose de tenir une chronique politique dans leurs colonnes, sous la forme d’un blog.

C’est pourquoi, séduit par la beauté et l’intelligence de sa directrice éditoriale, mais aussi par les conditions très acceptables de cette proposition, j’ai décidé de fermer mon blog sur Médiapart et d’en rouvrir un sur le site français du Huffington Post, où il sera moins question de sciences (qui sont difficiles et n’intéressent guère) et davantage de mon humeur et de mes prises de positions politiques. Comme on disait dans ma jeunesse, ce serait bien d’inventer la machine à aspirer le pognon et refouler le travail : j’y suis presque.

Etant fonctionnaire CNRS,  je veillerai seulement à maintenir un juste équilibre entre les idées des deux bords, ce qui est particulièrement ardu sur Médiapart, mais sera certainement plus facile sur le Huffington Post, lequel se trouve davantage au centre de l’échiquier politique.

Je vous remercie tous de vos commentaires pendant ces mois passés en votre compagnie, et vous invite à me retrouver sur Huffington Post.fr, entre Jean-François Kahn et Harlem Désir (qui vient d’être recruté aussi).

Au revoir.

Vincent Fleury

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

A propos du nouvel employeur du 1er avril de Vincent, j'ai un scoop qui n'est pas un poisson : Anne Sinclair est contrepétophile, je l'ai appris lors d'une émission télé où nous étions co-invités.