Requiem pour une terre promise

Hier soir le CERN a laissé entendre que cette mesure pourrait être faussée par un problème de connectique : un câble aurait induit un « mauvais contact » se traduisant par un délai dans la transmission des données d’un satellite GPS, se traduisant par une correction de distance parcourue erronée, et donc par une vitesse des neutrinos erronée.

Réflexions.

 

Je suis très triste pour eux. Un déferlement de ricanements a lieu ici et là. Sauf à démontrer une faute professionnelle gravissime, on ne peut pas condamner des expériences d’une telle difficulté.

 

Le détecteur OPERA a été mis en chantier il y a 12 ans. Une vie. Des chercheurs ont consacré toute leur énergie et leur foi à des travaux d’une difficulté intellectuelle inouïe. Chacun d’entre nous est élevé dans l’admiration de nos nobles anciens, et dans l’espoir de les égaler, modestement, si j’ose dire. La Grââââânde découverte reste un objectif, conscient ou inconscient. Le projet humain est là pour qu’on le fasse avancer. Malgré le radada habituel autour du « travail d’équipe », les projets scientifiques sont incarnés par une poignée de personnes souvent un seul ; ce qui d’ailleurs se reflète dans le prix Nobel (il n’y a pas de prix Nobel par équipes).

 

Quand une grande découverte se dessine, une phase d’intense émotion et d’espoir a lieu. Pendant ces instants, les chercheurs (ou chercheuses) voient défiler dans le cerveau le film de ce que pourrait être un grand, un immense événement : le renversement d’une théorie, l’avancée des connaissances, la gloire aussi, et la justification d’années et d’années de travail et de privations. « Chérie je rentrerai tard ce soir, le faisceau est en panne »  « Chéri, tu peux passer chercher les enfants à la crèche, le faisceau est en panne » « Chéri(e), je dois aller à Genève la semaine prochaine, ça t’ennuie pas, il manque une pièce pour le faisceau ». Et une vie au quotidien au fond d’un trou, à galérer.

 

Mesurer la vitesse des neutrinos et trouver V>c, c’était quelque chose. Pour eux, rien n’aura plus jamais la même saveur. Il reste un infime espoir que les mesures soient correctes, juste de quoi se rendre malade.

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/OPERA_(exp%C3%A9rience)

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.