Après l'allocution de Macron le 10 décembre 2018, nous continuons le rapport de force

Continuons le combat. Si Macron cède, c'est que nous pouvons obtenir beaucoup plus...

Nous, les Gilets Jaunes et le mouvement écologiste, continuons le rapport de force, nous voulons le Référendum d'Initiative Citoyenne, récupérer les 100 milliards d'euros qui s'échappent chaque année de la France à cause de la fraude et de l'évasion fiscale, revenir sur le CICE (40 milliards) qui ne crée pas d'emplois, l'abandon du projet d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure (37 milliards), le rétablissement de la Flat-Taxe (11 milliards) et de l'ISF (4 milliards). Nous voulons un audit de la dette dont 65% est illégitime. Nous voulons la réquisition des 800 000 logements vides afin de loger tous les sans-abris. Nous voulons la transition écologique, que tout le monde ait accès à la nourriture biologique. Nous voulons une agriculture durable qui préserve la Terre nourricière, les cours d'eau et les humains. Nous voulons la révolution économique et écologique qui nous permettra de relocaliser toute l'économie du pays en créant des millions d'emplois durables et sains, afin de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre qui menace la survie de la planète. Oui nous exigeons une révolution pacifique de notre beau pays.

C'est qu'il a failli nous faire pleurer au début de son allocution. Mais que fait-il des nombreuses victimes de sa répression ? Pas un mot...

Voilà pourquoi nous exigeons la dissolution de l'Assemblée Nationale et la Démission de Macron.

 Nous voulons aussi parmi tant d'autres choses le vote par jugement majoritaire pour plus de démocratie:

plus de démocratie © Mieux Voter

 

complément par Le Média: https://www.youtube.com/watch?v=apk7CnLHPHc

 

 

 

pétition pour le R.I.C.: https://clic-ric.org/petition/

 

Référendum d'Initiative Citoyenne Référendum d'Initiative Citoyenne

 

en résumé:

vive Coluche vive Coluche

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.