France Culture et l’anti-complotisme primaire du 11 septembre.

Rudy Reichstadt avec France Culture sur le complotisme autour du 11 septembre 2001. Euh...

J’avoue avoir hurlé de rire en visionnant la vidéo publiée par France Culture intitulée « Y-a-t-il un complot derrière le 11 septembre », vidéo où Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, l’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot, conspire à invalider le conspirationnisme en général et celui autour du 11 septembre 2001 en particulier.

Rudy Reichstadt avec France Culture sur le complotisme autour du 11 septembre 2001 © France Culture

 

J’aime bien France Culture mais il ne faut quand même pas oublier que c’est un média financé par l’Etat, avec toutes les limites à la liberté de pensée que la Raison d’Etat impose à la raison, pour paraphraser Brel.

Après avoir fait passer un extrait d’interview de Jean-Marie Le Pen pour poser le cadre, le premier argument de Mr Reichstadt est qu’il n’y a pas de preuve d’une action complotiste de l’administration ou de services américains en rapport au 11 septembre, ce qui rejoint son dernier argument disant que tant que G.W. Bush lui-même n’avoue pas qu’il a monté cette affaire, il est plus sage (lire: moins con) de croire la version officielle du gouvernement US reprise sans broncher par tous les gouvernements occidentaux.

Evidemment, si seul un tel niveau de preuve permettait de requalifier un attentat terroriste en coup monté de l’intérieur, le débat serait clos dès le départ car on voit mal G.W. Bush ou tout autre huile de l’époque se lever et marcher d’elle-même vers l’échafaud en avouant un tel crime. Et clore le débat est évidemment le but de ce genre de publication.

Plus grave, dire qu’il n’existe aucunes preuves d’implication interne est un peu léger car s’il n’existe effectivement aucune preuve absolue au sens où l’entend Reichstadt, il existe une foule d’indices qui permettent de mettre en doute la version officielle, et ce de manière tout à fait raisonnable et sans virer dans le dogmatisme complotiste. Les lecteurs de ce blog ont pu lire ici pas mal d’articles sur le sujet (2).

Il est ensuite affirmé que Ben Laden a avoué avoir commis les attentats. Oui, en novembre 2001 soit deux mois après les faits et après avoir publié quatre vidéos où il dit que ce n’est pas lui. Ce qui est quand même surprenant. Que Ben Laden ait été derrière les attentats ou pas ne change pas le fait qu’il s’est bien passé quelque chose ce jour-là, par contre cela illustre la possibilité – pour reprendre le critère de preuve de Reichstadt – que ni les USA ni l’OTAN, au moment de déclencher l’assaut contre l’Afghanistan le 7 octobre 2003, n’avaient de preuve valable de l’implication afghane dans cette histoire. Hamid Karzaï, président polichinelle afghan mis en place par les US suite au premier recul des Talibans, dira exactement la même chose en 2015 (3).

Le piège armé par les gens comme Reichstadt et les tenants du politiquement correct en général est de présenter une vue manichéenne de la question: soit vous croyez tout ce que dit la version officielle et vous êtes un bon citoyen, soit vous la rejetez et vous êtes un imbécile mais il n’y a rien entre les deux. Or en réalité, dans le cadre du 11 septembre en particulier mais on peut dire la même chose dans de nombreux autres cas, il y a des éléments de la vérité officielle qui sont admis par certains et d’autres qui ne le sont pas ou qui sont mis en doute, et qu’il existe une multitude de positions.

Pour les tours du WTC par exemple, on peut tout à fait accepter l’idée que deux avions de ligne détournés par des terroristes islamiques ont effectivement percutés les WTC 1 et 2, tout en reconnaissant – à travers par exemple le témoignage de Sibel Edmonds qui travaillait au FBI avant le 11 septembre et qui a lu et traduit les rapports d’espions turcs et iraniens qui avertissaient d’un tel attentat en préparation avant de s’apercevoir que tous ces rapports étaient bloqués par son chef, ou encore les gros mouvements spéculatifs financiers ayant eu lieu juste avant les impacts et dont de nombreuses traces furent aussitôt détruites par la destruction miraculeuse du WTC 7 – le fonctionnement anormal à pas mal d’étages de l’administration US sur cette période.

On peut admettre que de vrais avions ont touché les tours (ce que pas mal de complotistes purs et durs rejettent, d’où l’importance de trier les positions de manière non binaire), tout en se rendant compte que la manière dont elles tombent, et notamment la tour WTC 7 qui ne fut pas touchée par un avion mais tomba sur elle-même quelques heures plus tard sans raison valable, posent de réelles questions auxquelles la version officielle ne répond pas de manière satisfaisante. Mais d’autres s’y attellent.

On peut s’étonner, sans être un débile pour autant et n’en déplaise à Mr Reichstadt, du fait que cet attentat a lieu précisément le jour où l’aviation US mène un exercice de grande ampleur, avec notamment des faux hijacks brouillant ainsi les pistes. On peut s’étonner du fait qu’il n’existe aucune vidéo ou photo lisible d’un avion de ligne impactant le Pentagone, alors que c’est un des immeubles les plus surveillés au monde et que les services US ont confisqués toutes les images des caméras de surveillance des environs. On peut s’étonner du fait que le supposé crash en Pennsylvanie ne laisse apparaître aucun débris reconnaissable, alors que dans tout autre crash aérien on retrouve des moteurs, des sièges, et des corps.

En prenant un peu de recul, on peut aussi constater à quel point l’administration Bush était déjà prête pour attaquer l’Afghanistan (4) puis l’Irak, le 11 septembre fournissant un prétexte parfait pour le premier, le second ayant été attaqué sur base de mensonges d’Etat sur de supposées armes de destruction massive et sur une supposée collusion entre Al-Qaïda et Saddam Hussein, mensonges que tout le monde – même non complotistes – reconnait aujourd’hui comme tels (5).

Bref il y a dans la question du 11 septembre une foule de choses bizarres, aucune ne faisant preuve définitive d’un complot interne mais décrivant un faisceau de faits qui pointent vers une histoire beaucoup plus complexe que ce que nous récitent les chiens de garde de l’establishment. Et il est vraiment dommage, mais si compréhensible dans ce monde géré par la peur, que France Culture s’abaisse à un tel niveau de pseudo-journalisme pour plaire à ses maîtres.

 

Notes:

(1) https://www.franceculture.fr/geopolitique/y-a-t-il-un-complot-derriere-le-11-septembre

(2)

https://zerhubarbeblog.net/2017/09/11/119-de-quoi-un-avion-est-il-le-nom/

https://zerhubarbeblog.net/2016/09/10/15-ans-apres-de-la-physique-des-gratte-ciels-au-desastre-actuel/

https://zerhubarbeblog.net/2015/09/10/en-ce-14eme-anniversaire-des-evenements-du-11-septembre-2001/

https://zerhubarbeblog.net/2013/12/04/11-septembre-2001-et-lex-senateur-bob-graham-une-culture-de-lignorance/

https://zerhubarbeblog.net/2013/09/17/11-septembre-2001-suite-et-fin-le-documentaire-le-nouveau-pearl-harbor/

https://zerhubarbeblog.net/2013/09/11/11-septembre-2001-quel-avenir-pour-le-mouvement-contestataire/

https://zerhubarbeblog.net/2012/09/18/911-le-seul-temoin-vivant-de-la-chute-des-tours-vue-de-linterieur-accepte-de-parler/

https://zerhubarbeblog.net/2012/09/11/11-septembre-2001-11-ans-de-fraude/

(3) https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/afghanistan/11858511/911-terror-attacks-were-not-plotted-in-Afghanistan-by-al-Qaeda-claims-Karzai.html

(4) https://fas.org/irp/offdocs/nspd/nspd-9.htm

(5) https://theintercept.com/2018/02/06/lie-after-lie-what-colin-powell-knew-about-iraq-fifteen-years-ago-and-what-he-told-the-un/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.