En Pologne, une campagne antivaccin en grand format

Dans le sud de la Pologne, des messages antivaccin géants font leur apparition sur le bord des routes. Initiée par des citoyens, cette campagne d'affichage témoigne de l'importante défiance de la population locale, parmi les plus sceptiques et les moins vaccinées d'Europe. Dans le même temps, le tourisme intérieur repart, faisant craindre une reprise des contaminations.

Ville de Zakopane, au pied du massif des Tatras. Des touristes en provenance de toute la Pologne patientent dans les bouchons. Sur le bas-côté, deux immenses panneaux d'affichage attirent leur attention :

"Fausse pandémie", annonce le premier.

"Reculez", avertit le deuxième, en référence à la vaccination. Avant d'ajouter : "Nous avons affaire à une préparation [chimique] de thérapie génique".

Le panneau est une reproduction du livre "Fausse pandémie. Critique des scientifiques et des médecins", ouvrage collectif de personnalités médicales et scientifiques remettant en cause "les remèdes disproportionnés pris par les gouvernements pour lutter contre le covid-19". © Vincent Voisin Le panneau est une reproduction du livre "Fausse pandémie. Critique des scientifiques et des médecins", ouvrage collectif de personnalités médicales et scientifiques remettant en cause "les remèdes disproportionnés pris par les gouvernements pour lutter contre le covid-19". © Vincent Voisin

"RECULEZ. Nous avons affaire à un préparation [chimique] de thérapie génique." © Vincent Voisin "RECULEZ. Nous avons affaire à un préparation [chimique] de thérapie génique." © Vincent Voisin

A l'initiative de ces messages, le collectif "Polska Ackja Banerowa" (Action Bannière Polonaise), dont l'objectif annoncé est d'"attirer l'attention sur les dangers potentiels de la vaccination covid-19" en "présentant dans l'espace public les opinions de médecins et de scientifiques de renommée internationale que l'on ne voit pas quotidiennement à la télévision"1.

Pour se faire entendre, Action Bannière Polonaise a recours à d'immenses panneaux d'affichage, préférentiellement installés en bordure de routes nationales, à l'entrée des grandes villes. Les panneaux renvoient à une page facebook, sur laquelle les messages antivaccin sont repris et développés.

Initiée par des habitants du district de Nowy Targ, la campagne d'affichage s'est désormais étendue à plusieurs grandes villes polonaises. Des panneaux sont notamment visibles à Cracovie, Lublin, Kielce et Olsztyn. Pour l'impression des affiches et la location des emplacements publicitaires, Action Bannière Polonaise fait appel au financement participatif, et affirme "veiller à la transparence financière afin que personne ne nous accuse d'activités commerciales."2

Contexte de défiance

Cette campagne d'affichage s'inscrit dans un contexte général de défiance de la population polonaise vis-à-vis de la vaccination. En effet, à l'instar de la France, la Pologne est l'un des pays les plus sceptiques de l'Union européenne : selon l'étude d'Eurofound, 37% des polonais déclarent qu'il est "plutôt improbable" ou "très improbable" qu'ils se fassent vacciner3 (moyenne UE = 26,9% ; France = 37,9%).

Dans le district de Nowy Targ où sont apparus les premiers panneaux antivaccin, le taux de vaccination est l'un des plus faibles du pays4. Pourtant, dans le même temps, le gouvernement a décidé d'alléger les restrictions sanitaires: les hôtels et les restaurants sont désormais autorisés à se remplir jusqu'à 75% de leur capacité maximale. De fait, dans les rues de Zakopane, le retour des vacanciers est perceptible, et certains hôtels de montagne affichent déjà complet jusqu'à la fin du mois d'août.

Conjuguée au faible taux de vaccination de la population locale, la reprise soudaine du tourisme fait courir le risque d'une recrudescence rapide du taux de contamination.

----------------

1 source : page facebook de Polska Ackja Banerowa : https://www.facebook.com/Polska-Akcja-Banerowa-110747347421109/?ref=page_internal

2 source : page facebook de Polska Ackja Banerowa : https://www.facebook.com/Polska-Akcja-Banerowa-110747347421109/?ref=page_internal

3 en pourcentages cumulés

4 voir les données produites par le ministère de la santé polonais :

- https://www.gov.pl/web/szczepimysie/raport-szczepien-przeciwko-covid-19

et le traitement réalisé par Szymon Pifczy :

- https://www.facebook.com/kartografiaekstremalna/photos/a.153692631483262/1692009240984919/?type=3

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.