Vincent_Bosc
Professeur d'Histoire-géographie musicovore.
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 nov. 2019

Autopsie d'un amour-monstre, Initials BB par Serge Gainsbourg

Auteur-compositeur-interprète, peintre, photographe, réalisateur… : Serge Gainsbourg est un artiste aux multiples facettes. Porté à la postérité pour ses talents de compositeur et d’interprète, il a laissé derrière lui une œuvre musicale foisonnante, irréductible à toutes tentatives de catégorisation.

Vincent_Bosc
Professeur d'Histoire-géographie musicovore.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chanson française, jazz, rock, pop, reggae, disco-funk…L' Homme à la tête de chou s’est imprégné des différentes évolutions musicales de son époque avec brio. Maître dans l’art du talk-over, il a affiné au fil des ans un style caractéristique dont il ne s’est jamais départi et ce, en dépit des modes et des tendances.

Le huitième album de Serge Gainsbourg, Initials BB, composé entre 1965 et 1968 ne déroge pas à cette règle. A l’écoute, on pense immédiatement au son yé-yé mais également aux Swinging sixities et à l’éclosion du rock outre-Manche dans les années 1960 (Beatles, Rolling Stones, Kinks). Les textes font référence aux standards culturels et esthétiques des années 1960 issus du monde anglo-saxon (Bonnie and Clyde, Ford Mustang). Ainsi, la Ford Mustang - véritable objet de fascination pour Serge Gainsbourg - se voit consacrer une chanson tandis que le film d’Arthur Penn, Bonnie and Clyde sorti sur les écrans en 1967 inspire à Serge Gainsbourg l’un de ses duos les plus célèbres avec son amante et muse de l’époque, Brigitte Bardot.

Bardot. Bardot l’icône, Bardot l’amante. Alors que Brigitte Bardot est officiellement mariée à l’homme d’affaires et multimillionnaire Günther Sachs depuis 1966, celle-ci s’éprend de Serge Gainsbourg avec lequel elle vit une idylle passionnée d’octobre 1967 à février 1968. Une histoire d’amour qui fait aujourd’hui figure de véritable mythe. En effet, bien qu’éphémère, cette relation qui lie deux des artistes français les plus en vue des années 1960, continue d’alimenter les récits, les fantasmes, les productions littéraire et artistique. Gainsbourg composera pour Bardot quelques-unes de ses chansons les plus populaires : Bonnie and Clyde, Harley Davidson, Comic Strip et surtout Initials B.B, véritable hymne à la beauté qui a largement contribué à porter leur histoire d’amour à la postérité. En effet, Initials BB est une chanson culte à plus d’un titre. Le thème de cette œuvre, emprunté à la Symphonie n°9 en mi mineur d’Anton Dvořák dite Symphonie du Nouveau Monde est ancré dans la mémoire collective. Traversée par un souffle épique, cette chanson portée par un texte aux accents lyriques contient de nombreuses références littéraires, musicales et personnelles.

Passé maître dans l’art du panthéon littéraire et artistique, Serge Gainsbourg convoque tour à tour Dvořák, Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire, l’emprunt et le détournement constituant ici à l’évidence un moyen d’honorer ses maîtres classiques et de transcender un art que Gainsbourg s’évertuait à qualifier d’art mineur. Déterminé à réaliser la plus belle chanson qui soit pour Brigitte Bardot et à immortaliser leur passion amoureuse, Serge Gainsbourg, en véritable esthète et fétichiste, intègre dans son texte des objets-témoins, qui participent non seulement à la construction du mythe Brigitte Bardot mais également à la découverte d’une conception artistique fortement influencée par l’esthétisme.

En effet, véritable ode à la beauté physique, Initials BB n’est marquée en aucun moment par quelconque forme de sentimentalisme. Ici, le Beau prime. Ceci, les publicitaires l’ont bien compris. Musique d’illustration pour Guerlain et son parfum Shalimar dont Brigitte Bardot fut longtemps l’égérie, Initials BB est associée régulièrement à des marques ou à des projets qui souhaitent défendre une certaine idée du beau et de l’élégance. Utilisée dans le clip promotionnel de la ville de Paris, candidate à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012, Initials BB  est l’incarnation d’un rêve magnifique.

Ainsi, cette chanson occupe une place à part dans la mémoire collective et dans l’œuvre de Serge Gainsbourg. Son aura est telle que de nombreuses adaptations lui furent consacrées en France comme à l’étranger. Ces versions, plus étonnantes les unes que les autres, sont souvent le fait de musiciens étrangers. Rock indé, métal, musique symphonique : la fascination pour Initials BB et son auteur outrepasse les frontières et abolit les carcans esthétiques. Mick Harvey et Anita Lane, The Birkins, Brad Scott et son projet The Serge Gainsbourg Experience, The Bulgarian Symphony Orchestra et le groupe suédois de métal symphonique Thérion rendirent hommage parmi d’autres à ce titre phare de la chanson française.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua