Virgil Brill
Rêveur d'images
Abonné·e de Mediapart

53 Billets

3 Éditions

Billet de blog 14 mars 2011

HONTE AUX ÉCOLOGISTES (ÉLOGE DE LA DÉCENCE)

Virgil Brill
Rêveur d'images
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il vient de se produire un scandale majeur.
Par chance nous avons Jean-François Copé. Cet homme politique dont nous sommes tous fiers en impose par sa stature de véritable homme d'État. Fidèle à la haute idée qu'il se fait de sa mission, il veille en permanence à l'essentiel. Il a donc identifié le Mal avec cette acuité de jugement qui distingue de la masse les authentiques meneurs d'hommes. Puis, n'écoutant que son courage et son sens des responsabilités, il a su prononcer les paroles qui s'imposaient.
En effet depuis des lustres les écologistes essaient d'attirer l'attention sur l'épée de Damoclès qui menace l'humanité avec la prolifération du nucléaire civil. Ils disent : et si ?
Et si un avion… Et si une inondation… Et si un tremblement de terre…
C'est connu, ces gens là sont contre le Progrès et ils ont peur de leur ombre. Heureusement que dans le corps politique comme dans celui de la technoscience il y a des gens sérieux qui ne s'en laissent pas conter. Autrement il aurait fallu réfléchir et travailler à une autre (à des autres !) façon de produire de l'énergie, peut-être même à d'autres façons de vivre. Et on rigolerait moins au Japon en ce moment. On aurait juste un tremblement de terre et un raz-de-marée de première grandeur pour se distraire. Alors que là ils ont en plus pour le même prix un rappel d'un des grands moments de leur Histoire, vous savez, août 1945… Chacun sait combien les Japonais sont attachés à leurs traditions, je suis sûr qu'ils sont ravis.

C'est là que les écologistes font une entrée en scène extrêmement choquante. Sans la moindre décence, ils profitent de l'occasion, comme l'a si bien souligné monsieur Copé, pour réaffirmer la nécessité de sortir du nucléaire. Je vous demande un peu ! Quel culot et quel manque de tact ! Bien vu, monsieur. Vous avez su river leur clou à ces opportunistes sans principes. Nous sommes rassurés : alors que notre bien-aimé Président part complètement en quenouille, la relève est assurée. Nous pourrons donc continuer à donner au monde des leçons de bienséance. A l'image des marchés***, comme on dit pudiquement, qui sont en train d'enfoncer courageusement le Japon avec un sens de la solidarité humaine qui force l'admiration. Heureusement qu'on sait que le capitalisme et l'hyper libéralisme (le marchéisme, comme dit Jacques Généreux) sont les modes les très plus supérieurs de l'organisation humaine, pour m'exprimer dans un style présidentiel…
*** Pourquoi ne pas appeler les choses par leur nom ? Spéculateurs, agioteurs, requins de la finance…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine