Un médiapacte sur l'immigration?

Pacte : un mot grandiloquent et qui n’a plus la connotation juridique du terme traité ou même de celui d’accord comme accord de Schengen. A force de dévaloriser tous les termes, de faire de toute discussion un « Grenelle », les mots n’ont plus de sens, penseront certains.

Eh pourtant, çà marche ! Une couverture médiatique importante, y compris pour dire qu’il n’y a rien dans ce pacte, rien de nouveau, rien de concret. Sur le plan média d'Hortefeux, voir le blog de Jean Quatremer toujours au fait des coulisses de Bruxelles et sans pitié pour ses confrères : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/07/brice-hortefeux.html

 

Les responsables des services d'immigration dont le président de leur réseau la GCDIS le néerlandais Peter Veld ne se gênent pas pour dire que c'est un pacte sans impact.

Grâce à Carine Fouteau, la copie initiale et la version revue et corrigée sont en ligne sur le site. Il faudrait faire une comparaison minutieuse des deux textes qui montrent combien la première version ignorait (sciemment ou non ?) les travaux en cours au niveau de l’Union, et ce qui relevait des compétences européennes plutôt que de la souveraineté nationale.

La vraie comparaison est à faire avec l’Allemagne dans ce domaine. La bureaucratie allemande œuvre en coulisses pour mobiliser toute son expertise et sa diplomatie afin de suggérer des propositions concrètes dans le cadre de la politique européenne d’immigration et d’asile.

La question demeure sur la présidence française: amateurisme ou attitude délibérée de mépris de la chose européenne ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.