Virginie Guiraudon
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

2 Éditions

Billet de blog 14 mai 2008

quand sécurité et shopping font bon ménage

Virginie Guiraudon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De retour de Los Angeles où j’étais invitée à une conférence, un billet à peine plus long qu’une carte postale.

Los Angeles est une ville où les agents de sécurité sont très présents dans la ville. Je n’évoque pas ici les hélicoptères de la LAPD (Los Angeles Police Department) qui éclairent le soir les poursuites des policiers en voiture mais bien les agents de sécurité privés employés par un nombre impressionnant de commerces, d’innombrables hommes en chemise blanche à manches courtes sur lesquelles est cousu un gros écusson « security ». Rien de très surprenant me direz-vous, LA depuis les émeutes de 1992 a peur des pilleurs.

A la fin du séjour, nous revoilà à l’aéroport trois heures en avance à cause des contrôles de sécurité additionnels mis en place après le 11 septembre et les alertes à la bombe de Londres. Et l’on comprend que décidemment commerces et sécurité font bon ménage. Au fond des plateaux où l’on dispose en vrac ordinateur, chaussures, clés et sac à main, que vois-je : des publicités… çà fait patienter. Elles sont incrustées sous forme d’hologrammes un peu comme dans les tables rondes des cafés parisiens.

Et puis une fois passé le contrôle on a encore beaucoup de temps et tout ce petit monde de voyageurs convoqués bien en avance du départ de leur vol pourra alors consommer à gogo dans les boutiques, restaurants et autres bars du terminal ou regarder la télé. Des entreprises de sécurité prospères, des commerces d’aéroport florissants, y compris ceux qui vendent les sodas et produits de beauté qu’on ne peut pas avoir dans son sac lors du passage au contrôle … la régulation de la sécurité et la captation du voyageur-client me laisse songeuse.

Une fois rentrée à Paris, j'ai essayé de me renseigner sur l'utilisation des bacs de sécurité comme support publicitaire. Le magazine Forbes a en effet publié le 1er octobre un article qui retrace l'histoire de l'apparition de la pub' en juillet 2007 dans les bacs de la TSA (Transport Security Agency) à l'aéroport de Los Angeles.

L’article en ligne de Lisa Lerer commence ainsi : « voici le rêve des publicitaires : une audience captive incapable de se soustraire au message car elle n’a pas ses chaussures ». C’est donc une petite compagnie nommé Securitypointmedia qui vend des bacs avec l’hologramme de la compagnie Rolodex au fond. La TSA du coup ne paie pas les coûts de l’installation des postes de sécurité et du matériel. A propos de coûts, la TSA elle n'assume pas ceux engendrés par ses contrôles poussés: si on abîme vos affaires ou votre valise pendant la fouille manuelle des bagages enregistrés suspects, il ne sont pas tenus juridiquement de vous rembourser... en bref, la sécurité, comme on dit en argot, c'est tout bénéf'...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain