mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mar. 3 mai 2016 3/5/2016 Dernière édition

Sophia Aram, humoriste courageuse

Le "billet d'humeur" de Sophia Aram ce matin (19/03/2013) sur France-Inter nous paraît mériter une large diffusion. C'est un  résumé épatant, plein d'humour et de courage, des péripéties de l'affaire Cahuzac, incompréhensibles à tout citoyen de bonne foi. Elle a le mérite de poser les bonnes questions tout en s'abstenant de condamner sans appel.

Le "billet d'humeur" de Sophia Aram ce matin (19/03/2013) sur France-Inter nous paraît mériter une large diffusion. C'est un  résumé épatant, plein d'humour et de courage, des péripéties de l'affaire Cahuzac, incompréhensibles à tout citoyen de bonne foi. Elle a le mérite de poser les bonnes questions tout en s'abstenant de condamner sans appel.

http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-sophia-aram-le-billet-de-sophia-aram-podcast-12

Si le point de vue de simples citoyens peut présenter un intérêt, voici le nôtre (nous sommes deux lecteurs associés !).

Nous n’avions aucun a priori concernant Jérôme Cahuzac, n’étant pas assez bornés pour souhaiter que tous les ministres soient nécessairement issus du prolétariat de base.  Mais lorsqu’il a avalisé, dès les premiers jours de son entrée en fonction, une expertise très favorable à E. Woerth pour la vente de l’hippodrome de Compiègne – scandale mis en lumière auparavant par le Canard –, nous avons été très choqués ; du coup, nous nous sommes rappelés qu’il devait son poste de ministre du budget à la “compétence” qu’il avait acquise dans le rôle de président de la commission des finances à l’Assemblée Nationale, poste où il avait été poussé par N. Sarkozy “dans un beau geste d’ouverture” ! Nous nous sommes renseignés (sur Internet, c'était facile !) sur son passage de la chirurgie viscérale hospitalière à la capilliculture en clinique privée, qui ne correspondait pas tout à fait à notre idéal en médecine. Nous avons à ce moment-là senti que ce n’était pas sur lui qu’il fallait compter pour rétablir des règles d’honnêteté dans la fonction publique et la fiscalité. Il était clair qu’il appartenait au même clan des soi-disant “élites” que les proches de Sarkozy (et ce n’est pas vrai de lui seulement dans l’équipe actuelle). 

Cela nous a évidemment rendus réceptifs aux révélations de F. Arfi, dont nous apprécions tout particulièrement le travail salubre, et cela d’autant plus que nous constations que le point de départ de son enquête était la même réaction de surprise devant ces relations troubles Cahuzac-Woerth impliquées dans la prise de position du ministre actuel du budget. Ce qui est insupportable, c’est que le ministre chargé d’imposer des sacrifices financiers aux Français n’ait pas été irréprochable vis-à-vis des impôts. C’est vraiment nous dire avec outrecuidance “faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais”.

Cela le disqualifie pour cette fonction-là et c’est une catastrophe pour le pays que F. Hollande refuse d'en prendre conscience. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Pied de nez"Coucher le Cahuzac" Bravo Sophie!

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 4 abonnés

Le blog de Virgulovitch