Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

651 Billets

6 Éditions

Billet de blog 5 juil. 2022

« Un salut aux valeurs d’Albert Londres » en deux expositions à Vichy

« Albert Londres et ses amis » et « Londres lanceur d’alerte », deux expositions qui créent une passerelle entre le grand reporter et l’actualité. À voir à Vichy jusqu'au 15 octobre.

Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En images« Un salut aux valeurs d’Albert Londres » en deux expositions à Vichy (Allier)

https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/loisirs/un-salut-aux-valeurs-dalbert-londres-en-deux-expositions-a-vichy-allier_14132271/

« Albert Londres et ses amis » et « Londres lanceur d’alerte », deux expositions qui créent une passerelle entre le grand reporter et l’actualité. À voir à Vichy jusqu'au 15 octobre.

Pour marquer les 90 ans de la disparition du célèbre grand reporter Albert Londres, l’association Maison Albert Londres, à Vichy, propose une double exposition. Dans deux lieux, situés rue Besse, à la maison natale et au siège de l’association.

Albert Londres, un homme d’amitié profonde

La première exposition pourrait s’intituler « Albert Londres et ses amis, selon Hervé Brusini, président du Prix Albert-Londres, qui était présent lors du vernissage à Vichy. Albert Londres est un homme d’amitié profonde.

Il côtoie de nombreux reporters comme Andrée Viollis, femme aussi célèbre que lui à l’époque ». Mais aussi, Henri Béraud, journaliste devenu écrivain, Édouard Helsey, pseudo de Lucien Coulon, correspondant de guerre.

« C’est lui qui a eu l’idée de créer le Prix Albert-Londres. »

Louis Roubaud, compagnon de route au Petit parisien ou Paul Erio que Londres appelait « le malin des malins ». Élie Joseph Bois, rédacteur en chef du Petit Parisien, « lui donna la liberté financière et d’écriture.

Il l’avait connu à Lyon, au Salut Public.

Il lui avait mis le pied à l'étrier. »

Albert Londres et ses amis met donc en perspective Albert Londres et d’autres journalistes, femmes et hommes. Ainsi que des photographies parfois inédites, textes, matériel de transmission de l’époque de Londres (télégraphes, téléphone).

La seconde « Albert Londres lanceur d’alerte, fait le pont entre ce que fut Albert Londres, la quintessence du grand reportage et l’actualité. » Elle est racontée par des artistes des cinq continents.


« Albert Londres lanceur d’alerte » présente des fac-similés des originaux d’une cinquantaine d’artistes internationaux : Baudoin ; Aymond, Foolz ; Li Chin Li etc. Planches originales et illustrations sont exposées à la galerie Art Maniak, à Paris, où 10 % du prix de vente total de chaque œuvre reviendra à l’association Maison Albert Londres pour des activités culturelles et des résidences. 

« Témoigner de ce que j’ai vu »

« Ces deux expositions sont un salut adressé aux valeurs d’Albert Londres. Ce n’est pas un culte de l’homme. Rapporter la chose réelle, édification des faits. Les reporters d’aujourd’hui et notamment beaucoup de femmes nous font vivre cette guerre en Ukraine en temps réel. Journaux et supports numériques sont une accélération de l’art d’Albert Londres : “témoigner de ce que j’ai vu” »


Une double nouvelle réjouissante pour l’association et Vichy dont Albert Londres disait "Vichy n’est pas qu’une jolie femme, c’est une reine?; faisons donc royalement les choses !".  


Hervé Brusini, président du Prix Albert-Londres, a intégré le Fonds de dotation de la Maison Albert Londres, comme vice-président au côté de Marie de Colombel, présidente. Et il serait envisagé que le Prix Albert-Londres soit remis à Vichy en 2023. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou