Les fondements anthropologiques du discours politique ...

Dans ce chapitre consacré aux fondements anthropologiques du discours politique, Jacques Généreux cherche en quoi ce que nous savons sur l'être humain nous éclaire sur la conception de la liberté.

proxy?url=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com

M'Art In Eaux vives https://blogs.mediapart.fr/m-artin/blog/040814/eaux-vives

Dans ce chapitre consacré aux fondements anthropologiques du discours politique, Jacques Généreux cherche en quoi ce que nous savons sur l'être humain nous éclaire sur la conception de la liberté.

Pour commencer, notons que l'idée de liberté émerge assez tardivement dans le développement d'un être humain.

Le nouveau-né, assurément, ne peut concevoir l'idée de liberté puisqu'il n'a pas la pleine conscience de soi avant les derniers mois de sa deuxième année.

La conscience de soi ne suffit d'ailleurs pas à susciter l'idée de liberté, qui ne prend vraiment corps qu'à la puberté.

Dans tout le temps de l'enfance où s'établissent les traits essentiels de sa personnalité, ce n'est donc pas l'individu qui définit et construit sa liberté : ce sont les conditions dans lesquels il grandit.

On peut parler de "construction sociale de la liberté" dans ce premier sens trivial : celle-ci n'est pas une idée ou une aspiration autodéterminée par l'individu, mais le résultat d'un apprentissage social.

Toutefois, ce que j'entends surtout par "construction sociale" est moins trivial.

Il s'agit de soutenir que la capacité de l'individu à Mener sa vie : primo, ne résulte pas d'une indépendance conquise par l'adolescent, puis par l'adulte, mais d'une interdépendance élargie ; secundo, ne surgit pas d'une rupture des liens, mais d'un attachement réussi et d'un réseau élargi de liens sociaux.

Autrement dit :   

on ne se libère pas en se déliant, on est libéré par les liens.

Ce sont l'intensité, la diversité et la qualité des liens sociaux qui fondent la liberté réelle d'un être humain.

Source : Livre de Jacques Généreux "L'autre société" Editions Points ISBN 978.2.7578.2066.7 Février2011 pages 81-82

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.