TURQUIE : Solidarité avec toutes les victimes de la répression du dictateur Erdogan

La vague de répression qui a débuté le 11 janvier 2016 à l'encontre de 2016 pétitionnaires de "Academics for Peace" en Turquie n'arrête pas de se développer et se traduit par la nouvelle exclusion à l'Universté d'IZMIR de 12 enseignants dont notre ami CEM TERCI militant de People's Health Movement Europe.

https://iahponline.wordpress.com/2017/06/28/new-wave-of-oppression-in-turkey/

Ce 27 juin 2017,  12 enseignants de Dokuz Eylül University (IZMIR- TURQUIE) qui ont signé la pétition pour la paix en Turquie ont été exclus de l'Université.

Parmi eux le Professeur CEM TERZI, chirurgien, très actif en Europe tout au long de l'année dernière pour la défense des militants turcs signataires du texte "Academics for Peace dont plus de 2000 avaient été exclus de l'Université , pour la plus part privés de leur passeport et interdits de voyager hors de turquie.

Déja notre amie Féridé AKSU présidente de l' "International Association of Health Policy Europe" et membre de Peopl'es Heath Movement Europe avait été victime de la première vague de répression et interdite de quitter le territoire Turc.

FERIDE AKSU et CEM TERZI participaient activement avec nous à l'assemblée de Peopl'es Heath Movement Europe ces 24 et 25 juin à Istambul.

Plus que jamais la solidarité doit s'amplifier avec les signataires de " Academics for peace" qui ont eu pour seul tord de signer une pétition pour la paix , mais aussi avec les plus de 100 000 licenciés de la fonction publique (Enseignants, médecins, juges, pompiers, salariés des collectivités etc..) et les populations civiles victime des crimes d'Erdogan dans le Kurdistan Turc..

Depuis cent dix jours, un homme et une femme symbolisent la résistance d’une partie des Turcs à la transformation de leur République en un ubuesque Empire. L’une, professeure de lettres, l’autre simple instituteur. Nuriye Gülmen et Semih Özakça ne se nourrissent plus depuis le 9

academics-peace
mars, attendant ensemble la mort physique, après avoir enduré la mort sociale.

https://iahponline.wordpress.com/2017/04/13/we-have-been-on-an-indefinite-hunger-strike-for-our-job-bread-and-honour-from-9th-of-march-2017/ 

Depuis son accession au pouvoir il y a 15 ans, Erdogan n'a eu de cesse de s'attaquer aux droits démocratiques, aux libertés publiques, aux organisations sociales et non gouvernementales,aux syndicats aux partis démocratiques, aux élus maires, parlementaires qui nombreux croupissent en prisons.

Nous en appelons aujourd'hui à la solidarité active, financière, politique, avec les militants turcs victimes de la répression.

Interpellons le Président de la République, les élus : députés et sénateurs pour exiger leur réintégration dans la fonction publique et la restitutions des passeports. Au delà exigeons la réintégration des dizaines de milliers de fonctionnaires et l'arrêt des massacres contre la population civile. 

Messages à expédier à :

Feride AKSU : ferideaksu59@gmail.com

Cim TERZI : mustafacem@gmail.com

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.