La destruction programmée des dernières rivières sauvages d’Europe

Dans les Balkans, il n’y a pas de pétrole, mais il y a de l’eau vive qui descend des montagnes, faisant de la région le véritable château d’eau de l’Europe. Cet « or bleu » excite les convoitises des oligarques locaux, qui multiplient les projets de centrales hydrauliques, avec la bénédiction – et souvent des subventions – de l’Union européenne. Les citoyens tentent de résister.

https://www.mediapart.fr/studio/panoramique/balkans-la-destruction-programmee-des-dernieres-rivieres-sauvages-deurope-0

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.