vudechezmoi
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2016

5 - Maître Sophie Janois soutien la prise en charge de l'autisme selon la HAS

Maître Sophie Janois est particulièrement attachée au respect des droits des personnes avec autisme et accompagne les établissements médico-sociaux dans leurs obligations et démarches. Elle soutient la prise en charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de santé.

vudechezmoi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre ouverte de Maître Sophie Janois aux députés

Sophie Janois © ML

En ma qualité d'avocat au service des personnes avec autisme, je soutiens avec grande conviction la proposition de résolution initiée par le député FASQUELLE et dont il doit être débattu demain [NDLR aujourd'hui].

Cette proposition N° 4134 (rectifié) invitant le Gouvernement à promouvoir une prise en charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de santé tend, en effet, à palier les carences de l'Etat en matière de prises en charge et de scolarisation des enfants autistes.

La situation de ces familles forcées d'en passer par la voie judiciaire pour faire valoir leurs droits est, et j'en suis le témoin direct, déplorable et particulièrement injuste.

En effet, les professionnels de soins comme tous les professionnels de l'enfance en général, ne reçoivent aucune formation conforme aux données acquises de la science (recommandations de la HAS) mais une formation d'un autre âge, spécificité française : la psychanalyse.

Cet état de fait est extrêmement préjudiciable aux personnes autistes qui ne bénéficient, de fait, aucunement des thérapies adaptées et ne gagnent pas en autonomie. L'inefficacité de la psychanalyse en matière d'autisme est pourtant parfaitement prouvée et les familles sont parfois contraintes de quitter le territoire français pour s'expatrier à l'étranger et donner une chance à leur enfant d'évoluer favorablement (Voir condamnation de la France en raison de l'exil forcé d'une famille en Belgique).

Il faut dire que les résistances locales, notamment par les pédopsychiatres et psychiatres d'obédience psychanalytique (CMP, CAMSP, CMPP, HDJ) ou par les professionnels travaillant dans le secteur médico-social, est grande. Ces derniers, persuadés que l'autisme est un trouble provenant d'une carence maternelle, non seulement refusent de porter un diagnostic, ne permettent pas aux familles d'obtenir une attestation leur permettant de prendre rendez-vous dans les Centres ressources autisme, mais encore font régulièrement des informations préoccupantes à l'encontre des parents qui souhaitent stopper ces prises en charge inutiles et culpabilisantes. Je vous parle du terrain, non de leurs discours adaptables à l'envi.

Une fois par mois au moins, je plaide devant des juges des enfants de façon à éviter le placement d'un enfant autiste alors qu'un professionnel de l'ASE, un expert psychiatre d'obédience psychanalytique, un psychiatre de CMP ou d'un HDJ a pu alerter de la dangerosité de la mère au regard des troubles que présente son enfant. Cette situation est absolument ubuesque lorsque l'on sait qu'il s'agit là d'un trouble neuro-développemental.

Les recommandations de la HAS sont mon meilleur outil de défense des familles et, si la plupart des juges des enfants prononcent des non-lieux et lèvent les yeux au ciel en lisant les rapports qui leur sont transmis, certains d'entre eux, en raison de la non opposabilité des recommandations, ou simplement du fait qu'elles soient régulièrement contestées par les tenants de la psychiatrie française, préfèrent confier l'enfant à l'ASE. Le drame humain que cela représente est considérable en nombre, aussi je vous invite à lire, à ce sujet, le rapport du Défenseur des droits sur le handicap invisible et l'aide sociale à l'enfance.

Cette résolution, en dépit de son caractère non contraignant, est salutaire en ce que, bien évidemment, les juges en tiendront compte faute d'éléments contraires, qu'elle permettra de corriger les incompétences des professionnels et réduira les injustices.

Telles sont les raisons de mon soutien, que je souhaitais vous exposer.

Vous remerciant d'avoir pris le temps de me lire, je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs les députés, ma vive considération.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT