vudechezmoi
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2016

vudechezmoi
Abonné·e de Mediapart

5 - Maître Sophie Janois soutien la prise en charge de l'autisme selon la HAS

Maître Sophie Janois est particulièrement attachée au respect des droits des personnes avec autisme et accompagne les établissements médico-sociaux dans leurs obligations et démarches. Elle soutient la prise en charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de santé.

vudechezmoi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lettre ouverte de Maître Sophie Janois aux députés

Sophie Janois © ML

En ma qualité d'avocat au service des personnes avec autisme, je soutiens avec grande conviction la proposition de résolution initiée par le député FASQUELLE et dont il doit être débattu demain [NDLR aujourd'hui].

Cette proposition N° 4134 (rectifié) invitant le Gouvernement à promouvoir une prise en charge de l’autisme basée sur les recommandations de la Haute Autorité de santé tend, en effet, à palier les carences de l'Etat en matière de prises en charge et de scolarisation des enfants autistes.

La situation de ces familles forcées d'en passer par la voie judiciaire pour faire valoir leurs droits est, et j'en suis le témoin direct, déplorable et particulièrement injuste.

En effet, les professionnels de soins comme tous les professionnels de l'enfance en général, ne reçoivent aucune formation conforme aux données acquises de la science (recommandations de la HAS) mais une formation d'un autre âge, spécificité française : la psychanalyse.

Cet état de fait est extrêmement préjudiciable aux personnes autistes qui ne bénéficient, de fait, aucunement des thérapies adaptées et ne gagnent pas en autonomie. L'inefficacité de la psychanalyse en matière d'autisme est pourtant parfaitement prouvée et les familles sont parfois contraintes de quitter le territoire français pour s'expatrier à l'étranger et donner une chance à leur enfant d'évoluer favorablement (Voir condamnation de la France en raison de l'exil forcé d'une famille en Belgique).

Il faut dire que les résistances locales, notamment par les pédopsychiatres et psychiatres d'obédience psychanalytique (CMP, CAMSP, CMPP, HDJ) ou par les professionnels travaillant dans le secteur médico-social, est grande. Ces derniers, persuadés que l'autisme est un trouble provenant d'une carence maternelle, non seulement refusent de porter un diagnostic, ne permettent pas aux familles d'obtenir une attestation leur permettant de prendre rendez-vous dans les Centres ressources autisme, mais encore font régulièrement des informations préoccupantes à l'encontre des parents qui souhaitent stopper ces prises en charge inutiles et culpabilisantes. Je vous parle du terrain, non de leurs discours adaptables à l'envi.

Une fois par mois au moins, je plaide devant des juges des enfants de façon à éviter le placement d'un enfant autiste alors qu'un professionnel de l'ASE, un expert psychiatre d'obédience psychanalytique, un psychiatre de CMP ou d'un HDJ a pu alerter de la dangerosité de la mère au regard des troubles que présente son enfant. Cette situation est absolument ubuesque lorsque l'on sait qu'il s'agit là d'un trouble neuro-développemental.

Les recommandations de la HAS sont mon meilleur outil de défense des familles et, si la plupart des juges des enfants prononcent des non-lieux et lèvent les yeux au ciel en lisant les rapports qui leur sont transmis, certains d'entre eux, en raison de la non opposabilité des recommandations, ou simplement du fait qu'elles soient régulièrement contestées par les tenants de la psychiatrie française, préfèrent confier l'enfant à l'ASE. Le drame humain que cela représente est considérable en nombre, aussi je vous invite à lire, à ce sujet, le rapport du Défenseur des droits sur le handicap invisible et l'aide sociale à l'enfance.

Cette résolution, en dépit de son caractère non contraignant, est salutaire en ce que, bien évidemment, les juges en tiendront compte faute d'éléments contraires, qu'elle permettra de corriger les incompétences des professionnels et réduira les injustices.

Telles sont les raisons de mon soutien, que je souhaitais vous exposer.

Vous remerciant d'avoir pris le temps de me lire, je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs les députés, ma vive considération.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal
Affaire Perdriau : les coulisses d’une censure
Nous revenons ce soir sur les coulisses de la censure préalable d’une enquête de Mediapart : après douze jours, la justice a finalement mis fin à cette mesure inédite, mais le mal est fait.
par À l’air libre
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Au terme d’une soirée rocambolesque, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par l’ensemble des oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte