Il serait urgent de changer de gouvernement.

Monsieur le Président Macron

L’exercice politique de la réforme des retraites montre un amateurisme effarant. 

Le Premier Ministre, le Haut Commissaire, vos Ministres ont commis une erreur de gestion absolument monumentale. La réforme a été présentée pour diviser les français et présenter des lignes d’emploi qui seraient celles de privilégiés.

Votre réforme est nécessaire, elle aurait pu aller dans le bon sens si les services de l’Etat, les Ministères et ceux qui les dirigent avaient souhaité mener une campagne de compréhension de leur sujet.

- demander aux enseignants de faire confiance aux Ministres au lieu de proposer une solution, c’est à la fois du mépris et de la bêtise ! Pourquoi vos Ministres ne sont ils pas venus avec une analyse chiffrée préalable et donner les voies et moyens de le mettre en place. Encore faut-il être capable de faire une « offre binding » ce qui pour un politique est bien difficile.

- le régime de retraite des salariés du rail aurait dû être proposé avec une analyse cohérente de sortie du régime. Entre un comptable travaillant à la SNCF et celui qui travaille dans une autre entreprise, sont ils aussi bien payés l’un et l’autre ? Si le comptable cheminot l’est moins mais part plus tôt en retraite et avec une meilleure pension ne serait pas utile de faire la comparaison ? Alors peut-être cette réforme trouverait elle le moyen de se justifier. Évidemment la situation de ceux qui sont soumis au régime de circuler sur les lignes ferroviaires, de les entretenir, etc ... ne sont pas plus comparable.

- Faire la même chose pour les enseignants dont le sort pourrait être comparé à celui d’autres bac +5.

- Que dire de l’Hôpital ? Vous n’êtes pas responsable de l’incurie de vos prédécesseurs qui n’ont pas cassé le numérus clausus médical, mais est il raisonnable de se cacher derrière des règles budgétaires pour laisser le pays à vau l’eau ? La dette sociale sera bientôt remboursée, pourquoi ne pas mettre en oeuvre un grand plan et repousser de 15 ou 20 ans son amortissement ? Changer la loi pour ne pas laisser les établissements hospitaliers s’endetter n’est ce pas une nécessité ?

- Que dire de la vieillesse ? Si l’on suit la logique du Premier Ministre , à 64 ans on est juste en âge de s’occuper de la grande vieillesse de ses parents (cela marche bien pour les baby-boomers qui ont eu leurs enfants à 20 ans, que dire des autres ?).

- Que dire de l’entreprise de radio nationale ? France Inter et tout le groupe , première radio de France, appréciée des français a-t-elle besoin de licencier un peu plus de 300 personnes au lieu de le faire doucement en 5 ans ? Son audience devrait lui permettre de compenser par ses tarifs de publicité ce plan inutile, alors comme les Ministres, changer de direction.

- Que dire ... il y aurait aussi des dizaines d’exemple... à relever. La politique est un exercice global, une petite erreur se paie très cher, la CSG des retraités contre l’ISF par exemple.

Ce pays a besoin de réformes, c’est une évidence, mais si il y a une logique politique à appliquer son programme encore faut il l’expliquer.

Votre programme était tout de même placé sous le signe du « en même temps », cela laissait espérer enfin de l’intelligence au pouvoir. L’obligation d’approcher les questions globalement qu’en est il vraiment aujourd’hui ? Si le pays a besoin de 100 ou 200 milliards d’investissements, il faut les faire, les financer à 50 ans  et les amortir annuellement (le pays une fois cadré sera bien capable de supporter 3 ou 4 milliards de plus par an). Après tout c’est ce que Boris Johnson s’est engagé à faire.

Notre pays est confronté a un danger populiste comme partout ailleurs, êtes vous sur d’en être le meilleur rempart ? Peut-être à court terme mais aussi à long terme. Pour finir j’ai un vrai souci avec votre souhait de ne pas toucher la retraite des Présidents ni de siéger au Conseil Constitutionnel ? Pensez vous sérieusement que vous pourrez re trouver un métier de banquier ? Que cela puisse être acceptable moralement ? Vous aurez eu accès pendant 5 ou 10 ans à tous les pouvoirs, vous aurez rendu des gens redevable, comme Cincinnatus une fois sa mission terminée n’a plus d’autre choix que de cultiver sa terre.

Ayant contribué par mon vote à votre élection, je ne peux que constater que rien ne change et que vous n’êtes pas vraiment aidé ... qui avez vous de vraiment solide autour de vous ? 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.