Un pas de côté

...plutôt qu'un pas en avant. C'est la proposition très sérieuse de Gébé, dans l'An 01. Voici quelques mots de présentation d'une œuvre plus actuelle que jamais.

essence-musique.JPG

...plutôt qu'un pas en avant. C'est la proposition très sérieuse de Gébé, dans l'An 01. Voici quelques mots de présentation d'une œuvre plus actuelle que jamais. Il s'agit avant tout d'une série de planches de BD parues périodiquement dans Charlie Hebdo / Hara-Kiri (entre 1970 et 1974). Mais le succès aidant, c'est devenu un film réalisé par Doillon, avec la participation de Resnais et Rouch (pour les séquences à l'étranger). Ce fut une véritable aventure collaborative, puisque les lecteurs de toute la France ont contribué à tourner avec le moyens du bord les scènes que la BD proposait. C'est aussi un casting impressionnant : Depardieu, Miou-Miou, Coluche, l'équipe du Splendid, celle de Hara-Kiri... L'esprit de l'AN 01 offre une réponse au malaise productiviste, un nouveau rapport à la nature (et à la nature humaine), il vient contrer le diktat de l'économisme et satisfaire notre besoin d'utopie.

 

 

 

Sans douleur

 

Le mot d'ordre de l'An 01 : « on arrête tout, on réfléchit, et c'est pas triste », se subdivise en 8 résolutions qui ébauchent un projet de société assumé comme utopie.

 

« ASPIRATIONS COLLECTIVES prenant effet de RéSOLUTIONS à partir du 1er de l'AN 01 et applicables par accord tacite et collaboration libre des toutes les personnes vivantes ce jour et après.

RéSOLUTION 1

On arrête tout.

RéSOLUTION 2

Après un temps d'arrêt total, ne seront ranimés – avec réticence – que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable. Probablement : l'eau pour boire, l'électricité pour lire le soir, la TSF pour dire 'Ce n'est pas la fin du monde, c'est l'AN 01 et maintenant une page de mécanique céleste.'

RéSOLUTION 3

Les individus ne consentant plus à déléguer leurs pouvoirs, toutes les formes d'autorité, ainsi que les hiérarchies de toutes natures, perdront leur emprise avec leur raison d'être, très naturellement et sans douleur.

RéSOLUTION 4

Le Temps d'Arrêt sera mis à profit par tous pour acquérir la somme des connaissances recensées au 1er de l'AN 01, somme considérée comme indispensable pour pouvoir décider de la suite à donner, en toute logique, aux actions collectives futures.

RéSOLUTION 5

Parallèlement à l'ingestion de l'acquis, la réflexion créatrice s'efforcera de définir des objectifs cohérents susceptibles de justifier la remise en route du Bazar (usines, laboratoires, etc.) avec abandon pur et simple des activités néfastes et non reconvertibles (armement, sans doute).

RéSOLUTION 6

Pendant toute la durée du Temps d'Arrêt (5 ans ? 20 ans?), le Bazar sera soigneusement maintenu en état de marche.

RéSOLUTION 7

Toutes les formes de spectacles feront relâche afin que se dissipe l'engourdissement occasionné par notre état de spectateurs passifs. D'autre part, le travail aliénatoire étant aboli, le spectacle de simple divertissement n'aura plus de justification. Rendu à lui-même, l'individu redécouvrira le jeu. Du jeu, origine oubliée des spectacles conventionnels, naîtront de nouvelles techniques d'expression individuelle et collective. À ce stade natif des genres, l'esprit critique sera mieux à même de reconnaître les plus propres à stimuler l'imagination, la réflexion, la curiosité et la créativité de chacun, toutes les choses sans lesquelles il n'est pas de représentation utile. Les formes de spectacles déclarées caduques au 1er de l'AN 01 feront néanmoins l'objet de soins d'entretien, au même titre que le parc industriel, et cela en vue d'une éventuelle remise en service partiel ou d'une consultation facile.

RéSOLUTION 8

Les résolutions présentes et à venir, en tant qu'émanations de la conscience collective, sont réputées évidentes pour tous et présentes à l'esprit de tous. En conséquence, elles ne pourront, d'aucune manière, être considérées comme un code applicable par contrainte. Elles ne devront jamais être prises comme base juridique puisque toute tentative en ce sens tendrait à la reconstitution de la Justice ET QUE JUSTICE EST ABOLIE. »

 

gebe-an01_1.JPG

 

 

un_pas_de_cote-gebe.JPG

 

sansdouleur-gebe.JPG

 

libertemesuree-gebe.JPG

Voici le film de Doillon & co (recliquer lorsque la flèche est verte)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.