Manuel Valls devient chroniqueur à BFMTV et RMC

C'est acté! Manuel Valls va bientôt reprendre du service et cette fois pas en tant que politicien de comptoir mais en tant que chroniqueur sur RMC ET BFMTV.

C'est acté! Manuel Valls va bientôt reprendre du service cette fois pas en tant que politicien de comptoir  mais en tant que chroniqueur sur RMC ET BFMTV.

Manuel Valls est probablement l'homme le plus détesté de France. Il est vu comme un homme versatile, un opportuniste fini, à la loyauté aléatoire et sans socle politique.
Cet est un véritable naufrage à lui tout seul et son retour dans le paysage audiovisuel français dit bien quelque chose de notre pays. Que le peuple ne compte pas, en tout cas pas pour les milliardaires propriétaires des médias puisque le rejet massif de Manuel Valls dans l'opinion publique n'aura pas empêché son recrutement. La nouvelle recrue de BFMTV ne pourra évidemment pas émettre la moindre critique contre Patrick Drahi. Ni remettre en question la ligne éditoriale de RMC qui devient carrément la caisse de résonance du RN.

Le positionnement politique de ces deux chaînes ne devrait toutefois pas poser de problème majeur à l'ancien Premier Ministre puisqu'il s'est découvert lui-même une passion pour les thèses d'extrême-droite. Et vu que le discours droitier est devenu en France ultra dominant, Manuel Valls surfe volontiers sur cette vague de l'intolérance et de la stigmatisation. À se demander s'il a vraiment été de gauche un jour. Mais quel impact cela peut-il avoir sur la perception de la politique par les Français? Les répercussions sur la parole publique et la crédibilité de l'action politique seront extrêmement négatives car un homme qui passe par la place Beauvau puis qui occupe Matignon pour finir chroniqueur sur une chaîne française à la FoxNews, ça interpelle la conscience politique de chacun et l'idée que l'on se fait de l'engagement pour l'intérêt général. Cela fait certes bien longtemps que Manuel Valls ne représente plus rien. Pire! Il est la girouette qui n'a d'équivalent nulle part ailleurs mais cela participe bien au désamour des Français pour la politique.


Manuel Valls n'a donc pas fini de faire mal à la France en répandant sans modération son venin antimusulman et en tentant encore une fois de se construire un destin politique par des courbettes à la macronie. Sans aucune dignité, le chemin emprunté par Manuel Valls pour exister politiquement et médiatiquement donne à penser qu'il a définitivement abandonné son amour-propre ainsi que la constance des idées. Avec Benjamin Griveaux qui se recycle en tant que chroniqueur économique sur BSmart et Manuel Valls chroniqueur politique sur BFMTV, il faudra encore attendre pour s'élever intellectuellement et moralement en France par le biais de la télévision car aujourd'hui, c'est bien avec la médiocrité que les médias cherchent à faire le buzz.
Avec Manuel Valls, l'objectif est plus qu'atteint et on peut même s'attendre à des scores d'audience similaires à ceux d'Éric Zemmour.

Mais pour cela, il faudra que l'ancien premier flic de France finalise sa mue en devenant la vraie copie conforme du polémiste de Cnews. Parions qu'il y arrivera sans trop de difficultés car pour Manuel Valls, le proverbe qui lui correspond le mieux, c'est bien "la fin justifie les moyens".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.