Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

429 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 déc. 2021

Eric Ciotti au second tour de la primaire LR, il se passe quelque chose en France

La France se zemmourise et nous en avons encore la preuve aujourd'hui. Éric Ciotti vient d'être propulsé au second tour de la primaire des Républicains. Une performance pour celui qu'on disait mort depuis qu'il avait exprimé ses accointances avec Éric Zemmour.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France se zemmourise et nous en avons encore la preuve aujourd'hui. Éric Ciotti vient d'être propulsé au second tour de la primaire des Républicains. Une performance pour celui qu'on disait mort depuis qu'il avait exprimé ses accointances avec Éric Zemmour.

Éric Ciotti représente l'aile dure de la droite et à ce titre, il est tout à fait compatible avec le corpus idéologique d'Éric Zemmour. La qualification de Ciotti au second tour de la primaire LR est l'illustration d'un pays qui revient doucement mais sûrement à ses relans racistes et xénophobes avec la bonne conscience de défendre le patrimoine historique et culturel de la France. Éric Ciotti résume sa pensée sur le compte de son profil Twitter par la phrase suivante : "pour que la France reste la France". Une ambition exprimée en des termes quasi-identiques à ceux employés par Zemmour dans son clip diffusé hier sur YouTube pour lancer sa candidature à la présidentielle. Pour que la France reste la France se traduit mieux en ces termes : pour que la France ne devienne pas musulmane. Des idées rances qui trouvent un très fort écho chez une grande partie de l'opinion publique désormais. Il est donc vain aujourd'hui de défendre l'universalisme de la France et d'invoquer sa tradition d'accueil et d'ouverture.

Le résultat de la primaire LR est la preuve irréfutable que les discours de haine prolifèrent avec l'assentiment d'une partie très importante, trop importante du corps électoral français. Éric Ciotti ne sera sans doute pas celui que les adhérents et militants LR choisiront pour porter leurs couleurs à la présidentielle mais sa présence au second tour de cette compétition politique est déjà une victoire pour le plus droitier des prétendants à l'investiture LR. Valérie Pécresse, si elle gagne, devra tenir compte de cette droite décomplexée. Ce sera évidemment la condition du rassemblement ce qui condamne le débat d'idée à venir pendant la campagne présidentielle à des thématiques identitaires.

Une véritable errance intellectuelle traverse la France face à tant de signaux négatifs qui plongent sa population dans l'abîme d'une pensée moribonde. Un sursaut humaniste est-il encore possible dans un pays qui pense que sa mauvaise fortune est due à l'islam et aux musulmans? Difficile d'y croire car si les manuels d'histoire sont là pour nous avertir des pièges de l'intolérance, ils ne sont visiblement plus suffisants pour convaincre les partisans d'un radicalisme droitier que ce chemin mène à l'impasse. Les opinions islamophobes et rétrogrades dominant l'espace intellectuel français montrent qu'on ne retient malheureusement pas les enseignements du passé. Hier les juifs, aujourd'hui les musulmans et demain qui sera la cible des attaques de l'establishment médiatique et politique?

Éric Ciotti peut fêter sa victoire car ce soir ce sont bien ses thèses fascistes et racistes qui ont triomphées. Le trio Ciotti-Zemmour-Le Pen rassemble aujourd'hui plus de 50% des électeurs. Il est grand temps de s'inquiéter...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre