Christine Angot et Nick Conrad, quand l'indignation est à géométrie variable

Voilà ce qui arrive quand on donne une tribune à n'importe qui sur le service public. La déclaration de Christine Angot de samedi dernier dans "On N'est Pas Couché" est un fiasco.

Voilà ce qui arrive quand on donne une tribune à n'importe qui sur le service public. La déclaration de Christine Angot de samedi dernier dans "On N'est Pas Couché" est un fiasco.

En effet, la romancière est coutumière des coups d'éclats et des déclarations à l'emporter pièce. Sauf que là, les limites ont été allègrement dépassées et ce n'est pas le tweet de Laurent Ruquier qui va apaiser les choses face à l'indignation générale. Ce dernier jugeant la polémique "inutile". Les noirs et descendants d'esclaves seront ravis d'apprendre que le patron de madame Angot prend les propos de sa chroniqueuse à la légère. Après tout, des millions de morts, la torture, viols et traitements inhumains en tous genre marquant le quotidien de tout un peuple pendant des siècles ne devraient pas susciter autant de compassion que la shoah si on sait lire entre les lignes de cette malheureuse séquence tellement révélatrice de ce rascisme français non-assumé.

L'excellent billet de Losome Cowboy raconte très bien le calvaire du peuple noir qui a vécu les tourments de cette époque tragique. Il faudra que cette dame nous explique alors comment on fait pour rester en bonne santé lorsqu'une race a le malheur de vivre une telle épreuve. Difficile en effet de cautionner une pensée aussi inepte alors que tous les superlatifs de la douleur sont possible lorsqu'elle parle de la shoah.

Le plus troublant dans cette histoire est le silence radio observé sur le plateau mais aussi l'absence d'indignation des journalistes et intellectuels qui officient sur toutes les ondes. On se souvient pourtant de Nick Conrad et de la levée de bouclier qu'a suscité son morceau "Je baise la France". Tout le monde était vent debout face à des propos considérés comme innommables. Le ministère de l'Intérieur ayant même pris l'initiative de porter plainte contre le chanteur. En revanche, dire avec un aplomb défiant toute réalité historique que les esclaves ont moins souffert car les esclavagistes avaient le souci de les garder en "bonne santé" ne provoque absolument aucune réaction du CSA, ni du ministre de l'Intérieur, ni même du président et encore moins de l'intelligentsia médiatique qui nous abreuve de sa bonne morale et de ses bonnes moeurs.

La déclaration honteuse de madame Angot s'apparente bien à du négationnisme caractérisé mais qui pour porter plainte contre cette madone? Personne! On préfèrera se boucher le nez en bon bourgeois de la télé en criant à l'apologie du meurtre des blancs pour dénoncer le clip.

Le deux poids deux mesures joue à plein au pays de Voltaire et de Montesquieu faisant de la France actuelle un pays incontestablement rasciste et xénophobe. Les élections européennes qui ont placé le RN en tête du scrutin ne font que corroborer cette analyse. Le choc des civilisations risque bien de ne pas rester qu'un fantasme pour des populistes mais une épreuve de plus sur le vieux continent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.