Le Dauphiné Libéré, un journal nauséabond

Le Dauphiné Libéré en perte de vitesse essaie de se refaire une santé par un traitement plus que douteux de l'information. Dans ce journal électronique, je trouve un article intitulé "Booba non loin de la cellule d'Abdeslam".

Le Dauphiné Libéré en perte de vitesse essaie de se refaire une santé par un traitement plus que douteux de l'information. Dans ce journal électronique, je trouve un article intitulé "Booba non loin de la cellule d'Abdeslam". Oui...et alors? Le lien ne m'a pas paru évident entre l'incarcération de Booba et la proximité géographique de sa cellule avec celle d'Abdeslam. Un rappeur qui débite des idioties à souhait oui mais faisant l'apologie du terrorisme non! Donc si quelqu'un de plus intelligent que moi, ce qui ne doit pas être très difficile à trouver, peut m'expliquer la corrélation journalistique entre ces deux individus, ça me serait très utile.

En surfant sur le même journal bien sordide, je trouve un article jetant en pâture les noms des deux jeunes accusés du meurtre du d'Adrien Perez à Grenoble. Pourquoi n'a-t-on pas fait pareil pour le meurtrier du jeune Aboubakar? J'aimerais bien aussi connaître le nom de ce fonctionnaire de police qui a assassiné ce jeune nantais. Manifestement on sait quel nom donner et quel nom garder bien secret dans ce pays. Disons que ça dépend de la ligne éditoriale du journal.

www.ledauphine.com/isere-sud/2018/08/01/meurtre-de-meylan-en-tuant-notre-fils-ils-ont-detruit-notre-vie

www.ledauphine.com/france-monde/2018/08/05/en-prison-booba-non-loin-de-la-cellule-d-abdeslam

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.