Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

455 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 août 2022

L'indéboulonnable Gérald Darmanin

Ça commence à faire beaucoup d'échecs pour Gérald Darmanin mais des échecs qui lui permettent miraculeusement de se maintenir au gouvernement. Le petit protégé de Nicolas Sarkozy s'en sort à bon compte avec tous ses loupés et pourtant, les raisons de le démettre de ses fonctions ne manquent pas.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ça commence à faire beaucoup d'échecs pour Gérald Darmanin mais des échecs qui lui permettent miraculeusement de se maintenir au gouvernement. Le petit protégé de Nicolas Sarkozy s'en sort à bon compte avec tous ses loupés et pourtant, les raisons de le démettre de ses fonctions ne manquent pas. Trois séquences suffisent à caractériser l'action bancale pour ne pas dire totalement inefficiente du ministre de l'Intérieur.

D'abord la tentative de dissolution de l'association Palestine Vaincra qui s'est soldée le 20 avril dernier par un gigantesque flop. Le Conseil d'Etat avait en effet suspendu la dissolution souhaitée par Darmanin à coups de tweets et d'une présence médiatique totalement disproportionnée. Les arguments invoqués par la place Beauvau considérés comme faibles voire totalement fallacieux ont affaibli la crédibilité du ministère dont il a la charge. Là où Gérald Darmanin voyait dans cette association de l'antisémitisme et de l'apologie de la violence, le Conseil d'Etat y a vu tout simplement l'usage d'une liberté d'expression rendue possible par le régime démocratique de notre pays. Deux lectures et donc deux décisions différentes qui montrent que Gérald Darmanin ne sait visiblement pas très bien évaluer ce qui relève d'appels à la haine et ce qui relève de la critique d'un État et de sa politique vis-à-vis d'un peuple voisin.

Il y a ensuite l'organisation totalement ratée de la finale de la Champions League au Stade de France le 28 mai qui restera comme le symbole d'un ministre en plein naufrage. Le fiasco de cette soirée a connu un retentissement mondial et s'il y a un responsable de ce ratage complet, c'est bien Gérald Darmanin. Mais non Gérald est toujours là malgré les violences policières et l'insécurité qui ont rythmé cette triste soirée et qui ont durablement terni l'image de la France en dehors de nos frontières. Très difficile donc de comprendre comment Gérald Darmanin fait pour se sortir de ses échecs qui sont de surcroît des échecs amplifiés par une résonance médiatique importante.

Et enfin l'affaire Hassan Iquioussen finirait normalement d'achever comme dans toute démocratie digne de ce nom la carrière politique d'un ministre qui enchaîne les ratés les uns après les autres. L'imam connu pour ses positions rigoristes mais bien loin de l'antisémitisme et de la misogynie dont l'accuse le ministre de l'Intérieur ne sera finalement pas expulsé alors que le dit ministre a déployé tous les leviers de sa vaste administration pour le renvoyer au Maroc. Ni antisémitisme ni la misogynie n'ont été retenus par le tribunal administratif ne pouvant donc pas arborer dans le sens de Gérald Darmanin. Ce dernier reste désespérément seul à voir de l'antisémitisme, des dérapages là où il y seulement l'usage d'une liberté d'expression pleine et entière.

Rappelons que c'est Darmanin lui-même qui a porté la fameuse "loi confortant les principes de la République" dite loi contre le séparatisme afin d'avoir les mains plus libres pour expulser, dissoudre et arbitrer à la convenance de ses opinions politiques ostensiblement d'extrême-droite. Une loi sans aucun impact donc. Encore un échec mais un échec qui permet d'alimenter la bête raciste et xénophobe qui grossit un peu plus chaque jour en France.

Gérald Darmanin pourrait presque marcher sur l'eau. Rien ne peut l'atteindre. Il peut tout rater, accuser à tort, engager des dissolutions et des expulsions illégitimes et se faire retoquer dans ses décisions. Si on ajoute en plus les accusations de viols qui l'ont pris pour cible mais sans jamais l'atteindre, on peut définitivement dire qu'il est indéboulonnable alors que sans talent, ni charisme et foncièrement malhonnête. C'est le drame de la classe politique française.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement