Des militants d'extrême-droite pro-Trump ont envahi la place du Capitole à Washington

Des militants d'extrême-droite viennent de prendre la place du Capitole à Washington. Ces militants partisans du président malheureux aux dernières élections présidentielles ont pris d'assaut le Capitole face à un dispositif sécuritaire quasi inexistant.

Des militants d'extrême-droite viennent de prendre la place du Capitole à Washington. Ces militants partisans du président malheureux aux dernières élections présidentielles ont pris d'assaut le Capitole face à un dispositif sécuritaire quasi inexistant.

C'est donc avec la complaisance avérée du gouvernement actuel que ce groupuscule a pu accéder à cette place hautement symbolique pour contester le résultat des dernières élections présidentielles. Il suffit pour cela de se rappeler des mesures ainsi que des effectifs impressionnants de sécurité déployés il y a quelques mois seulement devant le siège du Congrès face au mouvement de Black lives matter.

Ce début d'anarchie voulu et peut-être même orchestré par l'équipe Trump démontre bien que les États-Unis sont sur le point de basculer vers un autoritarisme potentiellement sanguinaire. La passation de pouvoirs prévue le 20 janvier est donc bien compromise face à un président fou de pouvoir et totalement étanche à l'idée de perdre. Il faut dire que de nombreux ennuis judiciaires attendent le futur ex-président des États-Unis ce qui explique pour partie son ardent désir de se maintenir à la Maison Blanche.

Cette situation inédite dans l'histoire des États-Unis attire les feux des projecteurs du monde entier alors qu'un vent d'espoir commençait à peine à souffler sur ce pays gangrené par la discorde et l'intolérance.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.