Marlène Schiappa assure la communication de son livre avec notre pognon de dingue!

La promotion du livre de Marlène Schiappa avec les moyens du ministère dont elle a la charge est passée inaperçue ou insuffisamment relayée et c'est ainsi qu'on finit par accepter l'inacceptable.

La promotion du livre de Marlène Schiappa avec les moyens du ministère dont elle a la charge est passée inaperçue ou insuffisamment relayée et c'est ainsi qu'on finit par accepter l'inacceptable. Le torchon de cette dame dont je n'ai pas cherché à savoir de quoi il parle, et c'est mieux ainsi d'ailleurs, a bénéficié d'un plan com à l'oeil. C'est normal qu'une secrétaire d'État promeuve son livre avec les moyens de l'Etat?

Dailleurs, je note au passage qu'elle a le temps d'écrire madame Schiappa mais en plus, elle n'oublie pas de faire de jolies économies sur son budget publicité pour vendre son livre. C'est quand même plus rentable de transférer la charge de cette onéreuse dépense au citoyen non? Pas un rond dépensé dans la communication de son machin et en plus elle encaisse un généreux cachet. Franchement, beaucoup d'internautes déblatérent leur rejet sans appel de cette dame et quand on voit les lois qu'elle propose de voter à l'Assemblée Nationale, on comprend pourquoi. Néanmoins relayer cette dame au rang d'idiote n'est absolument pas vrai. Je dirais même le contraire. Comme dirait Xavier Niel, elle a tout compris! Ecrire quelque chose qui ressemble à un livre, lui assurer une stratégie de communication avec l'argent du contribuable et au bout de la chaîne récupérer le chèque qui va avec.

En prime, le Premier Ministre invoque l'erreur humaine quand un député lui pose la question de ce procédé plutôt malsain. Du grand art! On a envie de dire un peu comme l'erreur de Benalla non? Et comme l'erreur de la vaisselle à 500000 euros aussi. Et comme l'erreur de l'avion qui coûte 300000 euros au contribuable pour rentrer deux heures plus tôt du Japon non?

Je dirais surtout comme l'erreur qu'ont fait les électeurs de mettre des personnes sans honneur à des places honorifiques.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.