L'écologie, c'est aussi une consommation citoyenne

La marche écologique du samedi 8 septembre était censée relancer notre engagement vis-à-vis des enjeux environnementaux. Les convulsions climatiques observées en France et dans le monde ont de quoi nous alerter sur l'ultime nécessité d'une vraie politique environnementale.

La marche écologique du samedi 8 septembre était censée relancer notre engagement vis-à-vis des enjeux environnementaux. Les convulsions climatiques observées en France et dans le monde ont de quoi nous alerter sur l'ultime nécessité d'une vraie politique environnementale. C'est l'occasion pour moi alors de faire de la publicité pour une enseigne française d'optique qui fonctionne à merveille.

Une entreprise 100% française qui fabrique ses montures et ses verres en France à des prix imbattables. On y trouve des paires de lunettes à 10, 20 et 30 euros. Cette chaîne s'appelle Lunettes Pour Tous et autant savoir que les boutiques ne désemplissent pas. Le flux de clients ne s'arrête jamais vu les prix pratiqués et la qualité excellente du service rendu. A titre informatif, je ne détiens pas de parts de l'entreprise ni ne reçois de devidendes. C'est juste que j'apprécie de voir des entreprises qui font travailler l'économie de notre pays en employant du personnel français et en fabriquant ses produits en France. Cela évite le recours au transport diminuant les émissions de co2 et soutenant par la même notre modèle social puisque l'enseigne s'acquitte de ses charges et cotisations patronales en France et pas ailleurs.

Donc vendre et produire en France c'est possible à condition de s'en donner les moyens et le lien avec l'écologie est clair comme de l'eau de roche. Les circuits courts reliant le producteur au consommateur préservent l'environnement et permet de soutenir notre modèle social le plus protecteur au monde.

Alors avant de céder aux sirènes des marques bling bling comme Ray Ban, Vogue, Armani qui fabriquent leurs lunettes à 4 euros la paire pour la vendre sur le marché français à 160 euros réalisant au passage une marge astronomique sans contribuer au financement de notre modèle social ou très peu, réfléchissez bien car derrière l'image sobre et polissée de ces marques se cache souvent une réalité bien plus sombre.
L'écologie se vit et au quotidien.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.