Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

465 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 août 2022

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Emmanuelle Wargon défaite aux élections mais refaite pour sa reconversion

Emmanuelle Wargon a été nommée présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) après validation par les membres de la commission des affaires eco et du Sénat. Cette  nomination fait suite, rappelons-le à  sa défaite aux élections législatives.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Emmanuelle Wargon a été nommée présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) après validation par les membres de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée et du Sénat. Cette nomination fait suite, rappelons-le, à sa défaite aux élections législatives.

Élue de justesse mais élue quand même. Une reconversion qui interroge sur le dit principe de ne pas confirmer un ministre à son poste lorsque ce dernier perd aux élections. Une façon de montrer à l'opinion publique qu'un ministre défait au suffrage universel n'a plus de légitimité au gouvernement. Un ministre sans légitimité mais qui reste tout de même "légitime" donc à diriger une organisation hautement stratégique. C'est à n'y rien comprendre!

Un ministre désavoué à un scrutin local ou national n'a, selon toute logique, plus aucune légitimité politique à l'intérieur ou à l'extérieur du gouvernement. Une légitimité politique à géométrie variable puisque ministres déchus sont contraints de quitter le gouvernement mais sont en même temps autorisés à être recasés ailleurs sur des postes de haute ou de moyenne importance et souvent très bien rémunérés parfois même mieux qu'un poste de ministre. Une belle arnaque (de plus) à la démocratie dont seul notre président a le secret. Alors à quoi bon exiger la victoire électorale des ministres candidats si l'échec de ces derniers permet leur reconversion sur un autre poste politique ne nécessitant pas l'aval des citoyens?

C'est une véritable insulte , une de plus, aux électeurs qui voient là le dévoiement d'un rendez-vous électoral à des fins de renvoie d'ascenseur pour bons et loyaux services rendus. Et tant pis si les électeurs sont mécontents et se sentent bafoués par une pratique qui transpire la malhonnêteté politique et une éthique aux abois. Emmanuel Macron a l'habitude de décevoir et même de mécontenter la foule. La nomination d'Emmanuelle Wargon à la tête de la CRE 'est qu'une déconvenue et un affront de plus à la volonté populaire d'améliorer les bonnes pratiques démocratiques et de restaurer la politique au sens noble du termes. Avec la reconversion ou plutôt le recyclage d'Emmanuelle Wargon, nous sommes en effet loin de cette ambition favorisant l'exaspération du plus grand nombre et pour cause. La nomination de madame Wargon est un gigantesque numéro d'hypocrisie politique qui au lieu de mettre en place le dégagisme des élites exprimé dans les urnes, il les maintient et même les promeut.

Et la France d'Emmanuel Macron ose encore, toute honte bue, prodiguer des leçons de démocratie au monde entier comme si elle était la voie que les peuples opprimés doivent suivre. Le macronisme est décidément la plus grande escroquerie morale que la France n'a jamais connue de son histoire.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez