"Crépuscule", un livre passé sous silence pour maintenir le système

La France n'est plus une démocratie. Preuve en est le livre Crépuscule de Juan Branco qui fait un carton dans les libraires et étrangement aucun média n'en parle. CNews, BFMTV évidemment passent sous silence le livre qui met en lumière les compromissions et l'asservissement des journalistes.

La France n'est plus une démocratie. Preuve en est le livre Crépuscule de Juan Branco qui fait un carton dans les libraires et étrangement aucun média n'en parle. CNews, BFMTV évidemment passent sous silence le livre qui met en lumière les compromissions et l'asservissement des journalistes. Ces journalistes qui ne représentent absolument plus aucun contre-pouvoir mais plutôt un pilier du système en place.

On y découvre un pouvoir qui s'est construit sur des réseaux financiers et d'influence absolument tentaculaires. Journalistes corrompus et hémorragie d'argent public pour financer la folie des grandeurs des oligarques de ce pays. Un récit qui fait une démonstration méthodique de l'appauvrissement de la France et de l'affaissement de sa démocratie.

Les chaînes d'information mais aussi la presse écrite nous abreuvent d'informations futiles et insignifiantes au regard de l'essentiel qui nous échappe totalement. Les emplois fictifs de la mairie de Paris ou même l'affaire Cahuzac semblent peu de choses devant les révélations absolument édifiantes qui mettent la France à nu. Lisez donc ce livre et vous comprendrez mieux pourquoi vous n'arrivez plus à boucler vos fins de mois.

Ce gouvernement est un gouvernement de haute trahison si l'on en croit le récit de Juan Branco. Une femme propulsée conseillère en communication à l'Elysée alors qu'elle traîne une condamnation judicaire pour transport d'une fourgonnette remplie de 500 kg de cannabis là ou d'autres se voient interdire un poste de chauffeur de bus payé au lance-pierre à cause d'une pécadille. Cette femme, Mimi Marchand, est la plaque tournante d'une mafia, oui d'une mafia ayant mis à sac la France et ses ressources au service d'un microcosme parisien toujours plus cupide pour mieux tirer les ficelles des décisions politiques.

On comprend alors après la lecture de cet ouvrage que les gilets jaunes ne sont que le début d'une lutte âpre qui ne pourra pas éviter le sacrifice des siens pour balayer tout un système profondément enraciné.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.