Virez moi cet écologiste de service

Mais pourquoi mes impôts doivent-ils servir à acheter des homards et des grands crus pour François de Rugy, son épouse et ses convives?

Mais pourquoi mes impôts doivent-ils servir à acheter des homards et des grands crus pour François de Rugy, son épouse et ses convives? Pourquoi durcit-on en même temps les conditions d'accès au chômage au motif de l'absolue nécessité de faire des économies? Pourquoi suis-je obligé de financer des travaux de rénovation colossaux pour son appartement qui ressemblent plus à un caprice qu'à une vraie nécessité de réhabilitation?

Et à côté de ça, on invoque des économies à faire partout et surtout pour les plus précaires. Il y a quelque chose de pourri dans cette république qui à l'évidence ne pourra être réhabilitée que par un degagisme général. Personne n'a cru au "nouveau monde" d'Emmanuel Macron et l'affaire de Rugy nous en apporte encore la preuve aujourd'hui. Les deniers publics sont sacrés surtout quand on sait qu'on manque cruellement d'effectifs dans les hôpitaux, les Ehpad et qu'on va fermer 400 écoles en milieu rural.

En Norvège pour ne citer que cet exemple, de Rugy aurait été débarqué dans l'heure qui suit la publication de l'article de Fabrice Arfi. Mais c'est sans compter sur cette oligarchie politique qui se protège et qui s'érige en nobles serviteurs de la nation alors qu'ils se servent sans gêne ni retenue. Bref le sentiment d'injustice dévorant dont les citoyens sont saisis est immense en apprenant les largesses des grandes tables où se pavane sans complexe notre "écolo" de service.

Ceci d'autant qu'il vient de limoger sa directrice de cabinet parce que celle-ci occupe un HLM depuis de longues années. Mais quelle blague d'un mauvaid film à la mise en scène pitoyable digne d'un navet des années 70! De Rugy serait donc en bon professeur de vertu (encore une fois) une autorité morale capable d'évaluer le mal causé par sa directrice de cabinet mais étrangement totalement étanche au dégoût qu'inspire son comportement dispendieux avec les fonds publics.

Il est grand temps de virer cette girouette qui n'est là que pour servir de caution écologiste à un gouvernement qui se fout royalement de l'écologie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.