Franck Dubosc ne fait plus recette

Franck Dubosc ne fait plus recette et TF1 l'a appris à ses dépens. La chaîne généraliste a enregistré la pire audience de son histoire en diffusant "fifty-fifty", le one man show de l'humoriste. Celui-ci n'a rassemblé qu'un million de téléspectateurs.

Franck Dubosc ne fait plus recettes et TF1 l'a appris à ses dépens. La chaîne généraliste a enregistré la pire audience de son histoire en diffusant "fifty-fifty", le one man show de l'humoriste. Celui-ci n'a rassemblé qu'un million de téléspectateurs.

La déroute est historique et Franck Dubosc n'y est pas étranger. Le temps où les Français issus des classes moyennes sacrifiaient une partie de leur revenu pour s'offrir un DVD du show man
est définitivement révolu et ils l'ont fait savoir en boycottant le spectacle programmé par TF1 le 8 août dernier. L'humoriste qui ne fait d'ailleurs plus rire grand monde paye cash ses déclarations hostiles aux gilets jaunes. Chacun se souvient encore du "trop haineux, trop hargneux", ces paroles assassines prononcées par la star ou l'ex-star pour qualifier les manifestants qui bravaient le pavé chaque samedi pour réclamer une vie digne. Franck Dubosc n'avait alors pas de mots assez durs pour discréditer ce mouvement de protestation sociale inédit.

Les classes moyennes d'hier qui ont fait la fortune de l'homme aux yeux bleus ont subi de plein fouet le declassement social. Alors lorsqu'elles ont appris que l'acteur et humoriste fustigeait leur mouvement, leur sang n'a fait qu'un tour et la revanche, elle, ne s'est pas fait attendre. TF1 réfléchira dorénavant à deux fois avant de mettre Franck Dubosc à l'honneur sur ses ondes car une débandade comme celle vécue par le groupe Bouygues le 8 août dernier risque de lui servir de leçon pendant très longtemps.

Franck Dubosc est-il encore bankable? Rien n'est moins sûr mais celui qui voudra encore investir sur un homme aussi versatile qu'infidèle à ses propres fans devra avoir le coeur bien accroché car le public de l'ex-cocqueluche des plateaux de télévisions sent aujourd'hui le souffre.

Voilà ce qui arrive quand on ne sait pas renvoyer l'ascenseur à ceux qui ont fait votre succès. On vous tourne le dos et cette gifle enregistrée par TF1 suite à la diffusion du spectacle "fifty fifty" en est la parfaite illustration. À qui le tour?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.