La Coupe du Monde : l'arnaque du siècle

Si nous sommes champions du monde de quelque chose, c'est bien de l'hypocrisie et loin devant toutes les nations du monde. Aimons nous l'histoire d'un soir pour mieux nous detester le lendemain lorsque la réalité aura repris ses droits. Désolé mais ce n'est pas ma façon de concevoir les rapports humains.

On peut raisonnablement dire que la coupe est pleine sans mauvais jeu de mot. Chaque faits et gestes, parole et balbutiement de l'équipe de France continuent à être décortiqués à l'infini. Inutile de dire que le discernement et l'entendement ont perdu contre la folie et la déraison lors de cette parenthèse sportive. J'ai entendu les Grandes Gueules sur RMC ce matin et autant dire que l'heure n'est toujours pas à l'actualité économique, sociale ni politique.

Tous les superlatifs sont réquisitionnés pour encenser l'équipe de France (héros, bonheur, joie, exceptionnels etc...). Un mystère que je j'arrive pas à percer que cette folie footballistique totalement hybnotisante pour ne pas dire lobotomisante. Je me sens comme dans un pays dont je ne comprends pas la langue, ni les mentalités alors que je suis bien né en France, j'ai épousé la langue, la culture, les us et coutumes de la France mais là, je prends conscience qu'un gouffre psychologique s'est mis en place entre une frange du pays et la masse majoritairement acquise à la cause de ce sport qui comporte bien des travers.

Le thème de la communion nationale est devenu le leitmoti pour justifier et expliquer pourquoi autant de monde s'est mobilisé pour cette manifestation sportive. Dites moi alors où est la communion nationale quand Marine Le Pen arrive au second tour de l'élection présidentielle au soir du 23 avril 2017 avec plus de 16 % des suffrages? Nulle part! Et là il faudrait faire la fête avec des xénophobes finis qui nous servent matin midi et soir du rascisme ordinaire antimusulman et antimigrants parce qu'une équipe à remporté la coupe du monde?! Balivernes! Si nous sommes champions du monde de quelque chose, c'est bien de l'hypocrisie et loin devant toutes les nations du monde. Aimons nous l'histoire d'un soir pour mieux nous detester le lendemain lorsque la réalité aura repris ses droits. Désolé mais ce n'est pas ma façon de concevoir les rapports humains.

Ce que ne semble pas voir ou comprendre cette masse humaine portée par une effervescence créée de toute pièce par les bfm, itélė, rmc and co, c'est que cette coupe du monde fonctionne comme un rouleau compresseur qui detruit tout sur son passage. Citons en exemple le Qatar où sont morts des dizaines de travailleurs Pakistanais et Bangladais venus pour la construction des infrastructures de la coupe du monde de 2022. Les conditions de travail abominables qui leurs ont été réservés doivent interpeller nos consciences. Ces hommes venus pour nourrir leur famille ont connu des cadences de travail et des traitements inhumains pouvant aller jusqu'à la torture qui font froid dans le dos. Autant de familles dévastées et d'enfants devenus orphelins pour que nous puissions nous pavaner sur nos canapés avec une boisson rafraîchissante devant un écran 4k. Voilà la coupe du monde pour laquelle vous vouez une adoration sans limite!

Portons à la connaissance des ignares également que la coupe du monde et l'économie du football en général est une aubaine pour une corruption massive où des sommes astronomiques sont en jeu et dont une partie à été révélée par l'enquête des Football Leaks. Une enquête qui n'a pas encore livré tous leurs secrets d'ailleurs. Les joueurs tant aimés et élevés au rang de héros participent sans scrupule à ce système abject où les valeurs et les principes sont relayés à des places décoratives.
Quant à l'impôt n'en parlons pas. Tout le monde sait que nos "héros" ont une aversion maladive pour l'impôt francais. Bref une imposture intellectuelle de taille!!

Et cerise sur le gâteau : le football est au coeur d'un capitalisme effréné qui broie tout sur son passage et incite à la surconsommation ravageant dix fois plus vite notre planète qui vit à déjà crédit depuis quelques années.

Mon billet ne changera pas le monde certes, mais si ça peut aider quelques uns à voir plus clair dans cet obscurantisme du sport, je suis preneur. L'extrémisme n'est bon dans aucun domaine. Or je constate que les talibans du sport, eux, sont bien établis et disposent de tribunes sur toutes les ondes reduisant de facto toute voix dissonante au silence absolu. Encore un bel exemple de démocratie à la française!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.