Le couple Balkany sera jugé du 13 mai au 20 juin 2019

Nous avons enfin les dates du procès des époux Balkany. Celui-ci se tiendra du 13 mai au 20 juin. Un renvoie à une date ultérieure a déjà été tenté par la défense du sulfureux couple prétextant que leur avocat de toujours maître Lafarge était souffrant suite à un "accident de santé très grave" selon les termes de l'avocat maître Sur.

Nous avons enfin les dates du procès des époux Balkany. Celui-ci se tiendra du 13 mai au 20 juin. Un renvoie à une date ultérieure a déjà été tenté par la défense du sulfureux couple prétextant que leur avocat de toujours maître Lafarge était souffrant suite à un "accident de santé très grave" selon les termes de l'avocat maître Sur. Renvoie rejeté mais nul doute que d'innombrables subterfuges sont envisagés afin d'esquiver ce procès à haut risques pour le maire de Levallois.

Pas moins de 13 millions d'euros ont été détournés sans compter le patrimoine immobilier qui se chiffre en dizaines de millions d'euros également. Somptueuse villa à Saint-Martin, Ryad majestueux à Marrakech justifiant ainsi les cinq années d'enquête pour mettre en lumière ce système de corruption absolument tentaculaire qui a permis au septuagénaire et à son épouse de se constituer un véritable empire.

Patrick Balkany a dores et déjà fait savoir qu'il n'assistera pas à son procès en l'absence de son avocat historique. Un joli bras d'honneur à la justice pour commencer les pourparlers judiciaires. Cela correspond d'ailleurs parfaitement au profil du sinistre personnage qui pratique l'évasion fiscale à l'envie tout en ayant siégé pendant des années à l'Assemblee Nationale en tant qu'élu de la nation. Là où d'autres seraient submergés d'émotion et de sens du devoir en remplissant une mission aussi honorifique, Patrick Balkany piétine cette confiance que lui ont accordée les électeurs et bafoue sans vergogne aucune l'exigence d'exemplarité tant souhaitée par le peuple.

Rappelons simplement que le fidèle des fidèles de Nicolas Sarkozy, un homme d'une droiture semblable, a augmenté son indemnité de maire de Levallois de 56% le 27 septembre dernier. Un véritable affront fait aux Levalloisiens, à la justice et à l'éthique politique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.