L'équipe de France vecteur d'intégration et la France vecteur d'exclusion

La déclaration de Barack Obama a d'ailleurs fait vasciller cette hypocrisie bien française qui s'évertue à croire inlassablement que l'équipe de France est à l'image de la France. Un leurre que seuls les éditorialistes et pseudo journalistes qui n'ont jamais vu ce qui se passe de l'autre côté du périphérique parisien soutiennent.

Certaines voix commencent enfin à se faire entendre quant au refus de participer à ce simulacre de fête pour célébrer la victoire de l'équipe de France. La caste médiatico-politique nous a vendu l'équipe de France comme un vecteur d'intégration reussie en France et leur victoire en serait la parfaite illustration.

Ça me fait doucement rigoler! L'équipe de France n'est pas la France, pas plus que le paysage audiovisuel ni le Senat ni les conseils d'administration du CAC40. Aucune de ces institutions n'est le reflet de la France. L'intégration est possible en France, certes, mais à quel prix? Les exemples qui dépassent et de très loin les cas d'intégration sont surtout les cas d'exclusion dans notre pays. D'ailleurs pour rester sur le cas de l'équipe de France, si celle-ci est marquée par des couleurs plutôt exotiques diront-nous, c'est simplement parce que ce sont les meilleurs joueurs dont dispose la France et ils présentent donc un avantage comparatif indiscutable avec le reste de la population. Si les quartiers bourgeois bien "blancs" et bien "français" etaient un fournisseur de talents footballistiques, personne ne pense un seul instant que le choix de Dechamps se serait porté sur les Kante, Fekir, Rami, Pogba, Mbappe etc... Cest dur à entendre mais la réalité fait toujours mal à entendre.

La déclaration de Barack Obama a d'ailleurs fait vasciller cette hypocrisie bien française qui s'évertue à croire inlassablement que l'équipe de France est à l'image de la France. Un leurre que seuls les éditorialistes et pseudo journalistes qui n'ont jamais vu ce qui se passe de l'autre côté du périphérique parisien soutiennent. Le peuple français, lui voit bien que cette équipe de France ne peut et ne sera probablement jamais le reflet de la France tant les reflexes nationalistes et même rascistes sont tenaces dans ce pays. Il ne faut pas chercher bien loin pour voir que ce pays continue d'exclure les minorités visibles partout sur son territoire.

Regardons un instant la population carcérale et sa composition. La population y est fortement connotée n'en déplaise aux partisans des thèses politiquement correctes.
Jetons un coup d'oeil également aux statistiques de Pôle Emploi pour constater que le plus grand pourvoyeur de chômeurs sont les populations des quartiers populaires issues de l'immigration.
On pourrait citer aussi les discriminations policières avec les contrôles au faciès et les violences ainsi que les discriminations judiciaires.


Seul problème : notre pays s'interdit toujours d'établir des statistiques ethniques pour garder les yeux fermés sur une réalité que plus personne ne peut nier. D'ailleurs, croire qu'un pays qui a asservi des peuples pendant des siècles par la colonisation, qui a collaboré avec l'Allemagne nazie serait devenu comme par enchantement un pays tolérant et universaliste est une erreur de jugement manifeste. Les discriminations à l'embauche sont le pain quotidien des Kante, Pogba, des Varane anonymes de même que les discriminations au logement et ainsi de suite.

Alors l'idée que la France serait devenue le temple de l'intégration et de l'égalité des chances au motif qu'une équipe française multicolore a gagné une compétition sportive raisonne comme faux dans un pays où la laïcité est dévoyée de son vrai sens pour en faire un outil d'exclusion des musulmans et où on ne juge recevable un dossier de régularisation que si on monte 4 étages à mains nues sans protection pour sauver un enfant d'une chute mortelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.