Débat Mélenchon-Zemmour : une merveilleuse opportunité pour BFMTV et Éric Zemmour

Jean-Luc Mélenchon va donc débattre avec Éric Zemmour. La belle affaire! De quoi peut-on débattre avec un raciste décomplexé? Que peut bien attendre le leader de LFI d'un face-à-face avec Éric Zemmour? Démontrer que le l'écrivain est raciste? Les Français le savent déjà.

Jean-Luc Mélenchon va donc débattre avec Éric Zemmour ce jeudi 23 septembre . La belle affaire! De quoi peut-on débattre avec un raciste décomplexé? Que peut bien attendre le leader de LFI d'un face-à-face avec Éric Zemmour? Démontrer que le l'écrivain est raciste? Les Français le savent déjà. Qu'il n'a pas de programme pour la France et que les sujets qui sortent de la thématique identitaire lui échappent complètement? Ça aussi les Français le savent.

Débattre avec Éric Zemmour quand on se dit de gauche est une aberration complète. Jean-Luc Mélenchon ne tirera aucun bénéfice politique de cette confrontation. Les électeurs d'Éric Zemmour et de Jean-Luc Melenchon sont résolument ancrés dans leur fondamentaux idéologiques respectifs. Les lignes politiques et sondagières ne bougeront pas d'un iota après le débat d'où l'absence totale d'intérêt de suivre les échanges entre les deux hommes. De plus, parler avec un raciste notoire ne participe-t-il pas à lui donner de la crédibilité et de respectabilité aux yeux des électeurs? A l'évidence oui et c'est pourquoi d'ailleurs beaucoup d'intellectuels, d'hommes et de femmes politiques ont décidé de boycotter Éric Zemmour suite à ses assertions odieuses et moralement mortifères.

Et si l'auteur de la célèbre réplique "la Republique c'est moi" croit venir en terrain conquis en raison de l'aversion ressentie par une grande partie de l'opinion publique pour Zemmour, il se trompe allègrement. Il risque même d'être mis en difficulté car le désormais (presque) candidat à l'élection  présidentielle fait preuve d'une constance rectiligne dans ses idées. De RTL au Figaro en passant par On n'est pas couché sur France 2 et CNews, l'idéologue martèle inlassablement les mêmes salves fascisantes depuis plus de 10 ans. Ce qui contraste avec Jean-Muc Melenchon qui, a-t-on appris, s'est rendu à une soirée organisée par son futur contradicteur pour ses 50 ans. Se rendre à la soirée d'un intellectuel ne veut certes pas dire qu'on cautionne ses idées mais cela veut au moins dire qu'on les respecte en tant que telles. Or le chouchou de Vincent Bolloré degainait déjà sa vindicte antimusulmane et misogyne ce qui interroge sur les valeurs que défendait l'élu Insoumis à cette époque. Les vrais gagnants de cette opération seront donc BFMTV qui explosera ses scores d'audience et Éric Zemmour qui gagnera encore un peu plus en presidentiabilité.

Inutile donc de se délecter dans l'attente de ce débat car nous n'apprendrons rien de plus sur les clivages idéologiques qui séparent les deux hommes. Du temps de parole décompté pour rien alors qu'il eût été bien plus pertinent de débattre avec un leader d'un autre parti de gauche pour aider les électeurs à mieux comprendre pourquoi cette partie de l'échiquier politique n'arrive pas à s'unir face à un risque totalitaire qui n'est désormais plus un fantasme mais une funèbre réalité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.