Sonia Mabrouk, la caution d'une "arabe" à une chaîne en pleine déliquescence morale

Repousser toujours plus loin les limites de l'inacceptable. Telle semble être la devise de la chaîne Cnews qui defraie toujours autant la chronique.

Repousser toujours plus loin les limites de l'inacceptable. Telle semble être la devise de la chaîne Cnews qui defraie toujours autant la chronique. En plein débat sur les images de l'habitante du quartier de la Mosson à Montpellier où celle-ci interpelle le président de la République selon une formule reprise par une bonne partie de la presse "mon fils croyait que le prénom Pierre n'existait que dans les livres, il n'en connaît aucun", Elisabeth Levy dégaine alors l'artillerie lourde en passant en revue tous les clichés antimusulmans de la femme voilée à la boucherie hallal et finira par dire avec aplomb "vous vous faites insulter si vous mangez pendant le Ramadan y compris si vous avez une tête d'arabe".

Des propos qui ont résonné comme une déflagration car on croyait jusqu'alors avoir tout entendu sur le plateau de Cnews mais il faut croire que non. L'islamophobe assumée et peut-être même fière de l'être a carte blanche pour démolir tout ce qui ressemble de près ou de loin aux musulmans et le CSA lui, est toujours aux abonnés absents, faisant mine de regarder ailleurs.

L'indignation surjouée de Sonia Mabrouk n'a d'ailleurs convaincu personne car les exemples de dérapages verbaux sont légion et ont démontré que Cnews n'est plus dans l'arc républicain depuis bien longtemps mais sur le terrain de la vindicte raciale ce qui est grave mais une gravité ignorée ou peut-être même tolérée. Sonia Mabrouk sert ainsi de caution morale à cette chaîne ce qui lui permet donc de continuer dans sa folie d'exclusion des races et des différences. La journaliste qui se dit fière de ses origines arabes s'honorerait alors en quittant cette officine qui est devenue l'usine de fabrication d'un racisme abject mais rendu acceptable par nos élites.

La chaîne mainstream mène un véritable travail idéologique qui prépare la France au pire des scénarios et c'est Marine Le Pen bien évidemment qui se frotte les mains. La présidente du RN n'a même plus besoin de prendre la parole, les intervenants de Cnews le font pour elle. Que veut dire une tête d'arabe? Et si on peut définir une tête d'arabe, peut-on définir une tête de juif? N'est-ce pas là le début d'une ambiance nauséabonde des années 30? On nage en plein délire xénophobe et Cnews en est l'un des principaux acteurs avec l'assentiment des milieux politiques et judiciaires qui font pourtant autorité.

À quoi peut-on s'attendre pour la prochaine transgression sur ce canal? On peut en effet imaginer Cnews dépeindre prochainement les musulmans en mangeurs d'enfants ou en coupeurs de têtes et personne là encore ne réagira face à de telles outrances car on aura trop laissé faire ou plutôt trop laisser parler. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.