Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

477 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 sept. 2022

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Stop à la cabale médiatique contre Adrien Quatennens!

Les violences sexistes et sexuelles sont à n’en pas douter, l’un des combats d’avant garde de notre époque et l’éviter signerait l’échec de notre société dans sons ensemble. C’est bien pour cette raison qu’il faut donner la parole aux femmes, les croire et les protéger.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les violences sexistes et sexuelles sont à n’en pas douter, l’un des combat d’avant garde de notre époque et l’éviter signerait l’échec de notre société dans sons ensemble. C’est bien pour cette raison qu’il faut donner la parole aux femmes, les croire et les protéger. 

Mais la cabale médiatique lancée contre Adrien Quatennens a de quoi surprendre autant à droite qu’à gauche de l’échiquier politique. Voilà quelques jours que Céline Quatennens a déposé une main courante pour des violences qu’elle a subies de la part de son mari. C’est effectivement grave de frapper sa compagne et encore plus en tant qu’élu de la nation, d’autant qu’il a combattu lui aussi au sein même de l’hémicycle les violences sexistes et sexuelles. Adrien Quatennens a fauté et il doit naturellement être puni pour ça. Mais de là à le bannir définitivement de la vie politique française, cela relève carrément du délire le plus complet. 

Rappelons qu’Adrien Quatennens est l’un des députés de gauche les plus brillants de sa génération. C’est sans doute celui parle le mieux à la classe ouvrière et qui maîtrise parfaitement les dossiers en matière de retraites, de salaires, de souffrance au travail et d’inégalités. Bref souhaiter la mort politique d’Adrien Quatennens, c’est se la souhaiter à soi-même si l’on est animé un tant soit peu par l’idée du progrès social et d’une juste répartition des richesses. La France des bas salaires, des étudiants, des petites retraites. des soignants et de toute cette population qui souffre ne peut pas se permettre le luxe d’ostraciser le député le plus prometteur alors qu’il est unanimement connu et reconnu pour sa pugnacité et une intelligence politique exceptionnelle.Nul ne conteste qu’il doit assumer pleinement la responsabilité de son acte et il l’a fait sans tergiverser là où tant d’autres continuent de nier alors qu’ils sont cernés de toutes part par des femmes qui accusent. Nous pouvons citer Gérald Darmanin mais aussi Éric Zemmour, Damien Abad et tant d’autres . 

Les oligarques français qui constituent l’une des oligarchies les plus puissantes au monde préparent déjà les réjouissances face au possible retrait de Quatennens du travail parlementaire et peut-être de la vie politique française. Le député représente en effet une véritable menace pour cette caste qui optimise, qui fraude et qui vole. Ne nous trompons pas d’ennemis. Adrien Quatennens est un homme avec ses talents mais aussi ses tourments comme tout un chacun. Mais priver cette France qui meurt au travail et qui ne peut se soigner faute de moyens, d’un homme potentiellement capable de battre Emmanuel Macron en 2027, c’est vite oublier l’impérieuse nécessité de mener avec la plus grande détermination une lutte sociale de grande ampleur pour vaincre ces assistés du CAC40 et tout ce microcosme parisien qui vit dans l’opulence sur le dos des classes laborieuses.

Il n’est évidemment pas question de minimiser son acte qui rappelons n’est pas structurante de ce qu’il est au quotidien. Autrement dit, Adrien Quatennens n’est pas un homme intrinsèquement violent de l’aveu même de son épouse mais cela n’excuse en aucun cas une gifle donnée à sa femme et s’il doit d’être traduit en justice pour ce geste qu’on sous-estime trop souvent, personne ne s’en plaindra. Néanmoins on ne peut qu’appeler à la vigilance lorsqu’on entend toutes ces voix qui s’associent à tous ces tartuffes de l’indignation au sein du parti présidentiel alors qu’il cette formation regorge de cas de violences sexistes et sexuelles. Quel moment savoureux d’entendre Aurore Berger dire qu’Adrien Quatennens n’a plus sa place dans l’hémicycle alors que le député marcheur de Gironde Benoît Simian, a été condamné pour le harcèlement de sa femme et des violences répétées à l’encontre de cette dernière. Le silence de la majorité sur le cas Simian était alors assourdissant bien que Mediapart avait parfaitement documenté les agissements indignes d’un député. 

Il y a des moments dans l’histoire où il faut savoir prendre de la hauteur dans l’intérêt général et l’urgence sociale et environnementale ne peut attendre l’arrivée d’un autre homme capable de comprendre les enjeux de notre temps.

Qu’il paye pour ce qu’il a fait mais qu’il continue le combat politique dans l’intérêt de tous.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte