Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

465 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 déc. 2019

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Emmanuel Macron renonce à sa retraite de président...un simulacre d'exemplarité

On apprend par Le Parisien qu'Emmanuel Macron renonce à sa retraite de président. Peut-on voir dans cette information autre chose que de la communication aussi creuse qu'inconséquente?

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On apprend par Le Parisien qu'Emmanuel Macron renonce à sa retraite de président. Peut-on voir dans cette information autre chose que de la communication aussi creuse qu'inconséquente?

Rappelons que notre président (l'un des plus mal élu de la cinquième République) est déjà millionnaire et ce depuis plusieurs années. Son passage par la très sulfureuse banque Rothschild y est pour beaucoup. Emmanuel Macron a-t-il alors besoin de sa retraite présidentielle une fois qu'il ne résidera plus au palais de l'Élysée? La réponse tombe sous le sens : NON.

D'autant que le montant alloué aux anciens présidents de la République est pour le président actuel, au regard de l'étendue de son patrimoine et de ses actifs financiers, un simple argent de poche. Donc pas de quoi arracher une larme au Français moyen qui lui, a toutes les bonnes raisons du monde de s'inquiéter pour sa propre retraite étant donné la fin probable du système de retraite par répartition voulue à tout prix par notre très riche président.

Et si le message d'une telle annonce est de montrer que ce dernier ferait des sacrifices dans le sillage des efforts demandés à sa population, on ne saurait qu'inviter vivement Emmanuel Macron à changer très vite les responsables en charge de la communication présidentielle. Car non seulement, cela ne convainc aucunement quant au supposé effort concédé par notre golden boy national, mais en plus, cela met à nu une tentative désespérée de l'exécutif de faire basculer l'opinion en faveur du régime universel des retraites qui, rappelons le, est massivement rejeté par plus de 65 % des Français.

Même BFM et ses liens connivents avec les grands instituts de sondages n'arrive plus à masquer la défiance du peuple contre cette mesure qui s'annonce dévastatrice pour la solidarité inter-générationnelle. Alors, que le président le plus impopulaire de la cinquième République renonce à sa retraite de président, personne ne sera ému et autant même parler d'un non-événement. Un non-événement qui, malgré tout, en dit long sur la vacuité communicationnelle de l'équipe élyséenne.

Les Français en tout cas ne s'y trompent pas car une telle décision ressemble bien, selon la formule employée par le président lui-même face à Marine Le Pen lors du débat de l'entre-deux-tours, à de la simple poudre de perlimpinpin. Rien de plus.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod