Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

418 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 août 2020

Le chaos hier dans la capitale après la défaite du PSG

La défaite du PSG montre à quel point le football version 2020 n'est plus ce sport noble qui fédérait les supporters dans le respect de l'équipe adverse. Nous avons assisté hier à des scènes de chaos en plein cœur de la capitale suite à la victoire du Bayern de Munich.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La défaite du PSG montre à quel point le football version 2020 n'est plus ce sport noble qui fédérait les supporters dans le respect de l'équipe adverse. Nous avons assisté hier à des scènes de chaos en plein cœur de la capitale suite à la victoire du Bayern de Munich. Les images de casse sont épouvantables. Voitures vandalisées, vitres commerçantes pulvérisées et affrontements entre supporters et forces de police. Voilà les "merveilleuses retombées économiques" du match de phase finale de la ligue des Champions. Et qu'on se rassure, une victoire du PSG aurait donné lieu au même spectacle de désolation.

Le football contemporain que les spécialistes nous présentent comme générateur d'emplois et de richesses n'est finalement qu'un instrument qui anesthésie les consciences sociales et morales. Sinon comment accepter que Paris soit mise à sac par des individus prétendument supporters du PSG? Cette violence primaire relayée dans le monde entier après le match de phase finale de ligue des Champions hier n'est-elle pas le reflet de la violence d'un modèle économique qui n'a plus rien à proposer à part son cortège de misère et de denument. Quel est le coût de ces dégradations et du déploiement de toutes les forces de sécurité qui, rappelons le, seront couverts par nos impôts et plus spécifiquement par les impôts de ceux qui ne peuvent pas dissimuler leur argent au Lichtenstein ou au Panama.

Comment est-on arrivé à ce niveau de vacuité intellectuel de tous ces hommes qui pleurent, qui cassent parce que leurs joueurs fétiches surpayés n'ont pas gagné une compétition sportive? De la même façon qu'on peut se demander aussi comment des Français, ces hommes et femmes descendants de Montesquieu et de Jaurès peuvent envisager d'aller au Qatar pour assister à la coupe du monde en 2022 alors que les stades, de véritables prouesses technologiques, ont été construits avec le sang des travailleurs asiatiques notamment en leur infligeant des conditions de travail abominables. Ces Français si prompts à condamner les injustices sociales, l'apartheid dont sont victimes les jeunes de banlieues ne peuvent plus faire comme s'ils ne savaient pas.

Supporter le football aujourd'hui, c'est soutenir l'idéologie mortifère qu'il répand dans le monde. Et les images de casse que chacun a pu voir hier de son poste de télévision démontrent encore une fois que le football professionnel n'est pas un bienfait mais plutôt une machine à broyer les plus faibles de ce monde et ni les paillettes ni les lumières qui brillent de mille feux ne peuvent faire oublier le mal que ce football fait à notre société.

Karl Marx disait bien que la religion est l'opium du peuple. On peut dire aujourd'hui que l'opium du peuple a pris la forme d'un ballon rond qu'une poignée d'individus se disputent, un peu comme ces gladiateurs se battaient jusqu'à la mort pour avoir les faveurs de César. Ces morts ne sont pas visibles sur nos écrans mais une réflexion, fût-elle minimaliste permet de comprendre le caractère mortifère de ce dit spectacle. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Traitements contre le Covid-19 : précipitation et prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss