Manuel Valls de retour en France, le recyclage d'un homme sans pensée politique

Est-il possible de renoncer de pareille manière à son amour-propre? C'est la question que l'on pourrait se poser face à la décision de Manuel Valls de revenir en France.

Est-il possible de renoncer de pareille manière à son amour-propre? C'est la question que l'on pourrait se poser depuis que Manuel Valls a annoncé sa décision de revenir en France. 

Celui-ci justifie sa décision en invoquant "se sentir majoritairement français" et "son ardent désir d'être utile" à la France. Manuel Valls est selon déjà plusieurs études d'opinions le meilleur repoussoir qu'on puisse trouver sur la scène politique française. Un coup pro-palestinien, un coup pro-israélien, un coup socialiste, un coup macroniste, tantôt il s'engage respecter la charte d'une primaire même en cas de défaite, tantôt il ne la soutient plus. Il promettra pendant la campagne municipale espagnole qu'il ne quittera jamais Barcelone "quoiqu'il arrive", le voilà désormais sur le point de faire l'inverse. Ceci est un petit florilège de la conception que l'ancien Premier Ministre se fait de la politique et autant dire qu'elle donne la nausée à plus d'un. Le crédo de ce triste personnage semble être "je serai là où il y a une opportunité politique à saisir". Car la raison invoquée de "se sentir majoritairement française" fait plus penser à un poste de haut rang qui va sans doute lui être proposé. Il serait préssenti au ministère des Armées, un comble pour des militaires attachés à l'honneur et à la fidélité.

Manuel Valls a d'ailleurs bénéficié d'un véritable plan com avec notamment un édito du Nouvel Obs et une attention toute particulière des médias pour son destin politique. La question serait alors de savoir ce que représente politiquement Manuel Valls. Évidemment rien sinon la volonté de se frayer un chemin qui le maintiendra le plus longtemps possible sur le devant de la scène politisue et médiatique. Manuel Valls est ce que la politique a pu produire de pire en terme d'engagement, de convictions et de constance et c'est surtout un des artisans, ne loublins pas, de la mort du Parti Socialiste. Et c'est donc cet habitué des retournements de veste que l'on voudrait ressusciter de la vie politique française mais pourquoi? Pour quel message politique? La vide abyssal de la pensée vallsiste si tant est qu'on puisse parler de pensée concernant cet homme donne le vertige à tel point que la perspective même de revoir ce "traître" comme il est coutume de l'appeler au PS, inquiète.

Le niveau de la politique a considérablement baissé et ce n'est pas la vidéo du concours d'anecdotes entre les YouTubeurs Mcfly et Carlito et le président de la République qui va arranger les choses. Ni de voir un homme accusé de viol diriger le Ministère de l'intérieur et la liste pourrait s'allonger. Manuel Valls viendrait donc enfoncer encore le niveau de la politique dans les bas-fonds de la médiocrité alors que la détestation du personnel politique est déjà à son plus haut niveau.

Emmanuel Macron disait le 14 novembre 2018 au micro de TF1 "je n'ai pas réussi à réconcilier les peuple français avec ses dirigeants". Il serait donc bien avisé de ne pas tenter de le réconcilier avec un homme qui transpire d'opportunisme et de carriérisme au détriment de l'intérêt général. La France mérite mieux que Manuel Valls.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.