Eric Zemmour encore condamné pour incitation à la haine raciale

Eric Zemmour vient d'élargir son palmarès judiciaire avec une condamnation à 10000 euros d'amende pour provocation à la haine. Les propos incriminés sont ceux tenus lors de la Convention de la droite organisée par Marion Maréchal le 28 septembre 2019.

Eric Zemmour vient d'élargir son palmarès judiciaire avec une condamnation à 10000 euros d'amende pour provocation à la haine. Les propos incriminés sont ceux tenus lors de la Convention de la droite organisée par des proches de Marion Maréchal le 28 septembre 2019.

Le discours tenu par le polémiste était alors sans ambiguïté. Le musulman a été décrit ce jour là dans la bouche d'Éric Zemmour comme un envahisseur, un colonisateur et potentiellement un terroriste. La presse dans son ensemble n'a malheureusement pas donné écho à cette information de haute importance. Car il faut savoir que l'intéressé officie quotidiennement sur Cnews et tient des propos de la même teneur. Xénophobie, islamophobie, stigmatisation des musulmans sont le fonds de commerce de l'ancien collaborateur de RTL.

Même le Figaro, pourtant un journal de droite, a préféré s'en séparer vu les positions ouvertement racistes du journaliste. Cnews doit certainement se réjouir de cette nouvelle condamnation qui équivaut à de la publicité gratuite pour cette chaîne. Il serait donc heureux que le CSA rentre enfin dans la danse pour mettre un coup d'arrêt à cette parole qui outrepasse très largement la liberté d'expression sauf à tolérer l'intolérable.

La communauté musulmane ne compte plus les salves verbales contre elles. Tantôt terroristes, tantôt antirépublicains, les musulmans de France font l'objet de tous les fantasmes les plus délirants dans l'imaginaire d'Éric Zemmour et ce dans l'impunité la plus totale. Sinon comment expliquer que cet homme bénéficie encore d'un temps d'antenne sur Cnews et ailleurs? Comment permettre que l'idéologie des années 30 puisse encore s'exprimer dans l'indifférence générale de cet establishment parisien?

Cnews peut se gargariser de compter dans ses effectifs celui qui fait les plus belles audiences mais le revers de la médaille n'est jamais bien loin. Les émeutes de 2005 sont encore dans toutes les têtes et imaginer que cette jeunesse stigmatisée à cause de sa religion réédite à nouveau cette révolte est une réalité. Lorsque ce jour arrivera, il ne faudra surtout pas dire "on ne savait pas".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.