Souhaitons la bienvenue à Eric Zemmour bientôt sur CNews

Nous avons un très bel exemple d'un deux poids deux mesures comme le paysage audiovisuel aime nous en offrir. On apprend de sources concordantes qu'Eric Zemmour va retrouver ses aises sur Cnews (anciennement itélé) en tant que polémiste.

Nous avons un très bel exemple d'un deux poids deux mesures comme le paysage audiovisuel aime nous en offrir. On apprend de sources concordantes qu'Eric Zemmour va retrouver ses aises sur Cnews (anciennement itélé) en tant que polémiste.

Eric Zemmour, un décérébré qu'on ne présente plus tant les théories haineuses qu'il diffuse sur toutes les ondes ont marqué les esprits aurait donc les faveurs de la chaîne d'information continue alors que ce dernier a été définitivement condamné pour incitation à la haine raciale. Son pourvoi devant la cour de cassation ayant été rejeté. définitivement par la cour de cassation qui a rejeté pour incitation à la haine raciale. Un pseudo intellectuel qui traîne avec lui un joli trophée judiciaire, c'est çà qu'on aime justement à la télé. Une personne mediatique qu'on présente comme un intellectuel et qui déjecte la haine du musulman, de l'islam, des migrants et de tous les attributs culturels et cultuels afférant à cette communauté alors que celle-ci souffre déjà beaucoup de discriminations en tous genres que ce soit à l'embauche, au logement etc.

Dommage que Dieudonné n'ai pas eu droit à cette même liberté d'expression puisque l'humoriste lui a été littéralement ostracisé de tous les plateaux télé. Là où certains pourront toujours et sans cesse invoquer la liberté d'expression pour promoucoir la haine des musulmans, d'autres se voient opposés une fin de non-recevoir simplement pour jouer des sketchs.

Comment expliquer que le milieu bourgeois dictant la morale et la bienpensance exclut un prêcheur de haine mais pas l'autre? D'ailleurs Eric Zemmour à été invité à la Convention de Marion Maréchal Le Pen ou du moins ce qu'il convenu d'appeler comme tel où il a pu en toute impunité fustiger encore et toujours le musulman, l'islam et prévenir contre la future fantasmatique colonisation de la France par cette culture islamique d'un autre temps (forcément!) et qui va ramener le pays des Lumières à la préhistoire.

La France retient-elle vraiment les leçons du passé ou se limite-t-elle seulement à les narrer aux enfants une fois devenus adolescents. On peut se poser légitimement la question car les musummans prennent cher et c'est peu de le dire. Le CSA n'a pas l'air de s'en inquiéter alors que les prémisses d'un racisme intellectuel des plus durs est bel et bien en train de s'enraciner durablement dans une indifférence que nous finirons tôt ou tard par payer au prix fort.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.